Marie-Edmonde Brunet nous a quittés

Nous venons d’apprendre avec une profonde peine la disparition de Marie-Edmonde Brunet  dimanche 7 février.

Après avoir dirigé la section du SNFOLC d’Aix-Marseille pendant dix ans, Marie-Edmonde fut la Secrétaire générale du SNFOLC de 1995 à 2009. Pendant ses cinq mandats à la tête du syndicat Force ouvrière des lycées et collèges, elle a œuvré inlassablement à son développement dans une période qui a vu s’accélérer les réformes de territorialisation contre les personnels de l’Education nationale.

Attachée au syndicalisme libre, indépendant et confédéré, Marie-Edmonde a notamment combattu les projets de démolition du statut des PLP, conduit par Claude Allègre, tout autant que le transfert des TOS aux collectivités territoriales. Avec le SNFOLC, elle a mis en échec le projet d’augmenter le temps de travail des enseignants par la réforme de Gilles de Robien de leur statut.

Professeur de Sciences économiques et sociales, Marie-Edmonde avait rejoint le SNFOLC en 1984. Militante courageuse et qui ne s’en laissait compter par aucun ministre, elle a œuvré à la construction et au développement du SNFOLC avec sa fédération la FNEC FP-FO.

Marie-Edmonde aimait la vie. Respectée par tous les camarades, redoutée par les ministres, elle a mis toute son énergie et tout son cœur à défendre l’égal accès à l’instruction.

Nous adressons nos sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Pour le secrétariat national du SNFOLC,

Edith Bouratchik