Violence policière contre un lycéen

jeudi 24 mars 2016


PDF - 111.4 ko

Violence policière contre un lycéen

Les lycéens ont le droit de manifester pour le retrait de la loi travail !
Leurs revendications sont légitimes, elles sont communes avec celles de tous les salariés

Le SNFOLC a été informé que, dans le cadre de la mobilisation des lycéens ce 24 mars pour le retrait de la loi travail, un lycéen a été violemment frappé par des forces de police devant le lycée Bergson de Paris (19° arrondissement).

Le SNFOLC souligne que les forces de police n’ont pu intervenir qu’à la demande des autorités académiques, sur la base de consignes gouvernementales.

Le SNFOLC tient à exprimer sa condamnation de ces violences à l’égard d’un lycéen qui manifestait pacifiquement pour défendre, comme des milliers de lycéens et d’étudiants, leur droit à un avenir, à un vrai emploi, un vrai salaire, un vrai statut.
Avec la confédération Force Ouvrière le SNFOLC était aux côtés des lycéens et étudiants de ce 24 mars.

Le SNFOLC, plus que jamais appelle les personnels à répondre à l’appel lancé par Force Ouvrière, la CGT, la FSU, Solidaires, et les organisations de jeunesse (UNEF, FIDL, UNL) à la grève interprofessionnelle le 31 mars.

Salariés du publics et du privé, étudiants, lycéens, le 31 mars tous ensemble en grève et en manifestation pour le retrait du projet de loi travail.

Assemblées générales dans les établissements pour la préparer !


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr