FGF-FO

Une RGPP… à l’eau de rose ?…

21 juin 2012

jeudi 21 juin 2012


La presse du jour* s’est faite l’écho d’informations concernant le redéploiement des fonctionnaires de l’Etat. Certes, le gouvernement actuel peut démentir ces propos, mais à l’heure où nous rédigeons cet édito, il ne s’est pas encore précipité pour le faire…

D’après la presse, les ministères non prioritaires seraient amputés de deux fonctionnaires sur trois (partant en retraite) pour les redéployer vers les ministères dits prioritaires (Education nationale, Intérieur et Justice).
Ainsi, entre autres, les ministères de la Défense, de l’Ecologie et de l’Equipement, et des Finances publiques risquent de payer cash ces choix politiques.

Fin mai, lors de l’audience de la FGF-FO avec Marylise Lebranchu, Ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique, nous avions déjà alerté la ministre sur les dangers du redéploiement. Depuis la RGPP, nous ne connaissons pas de ministères où les services sont en sureffectifs. Nos craintes étaient, semble-t-il, justifiées…

S’ajoute à ce dossier catastrophique pour le Service public, ses agents et ses usagers, une note du 30 mai dernier du Ministère du Budget concernant les préconisations 2013-2015, qui pose comme postulat pour prévoir les besoins budgétaires, une continuité du gel de la valeur du point d’indice, donc de nos traitements.

 Baisse d’effectifs dans certains ministères qui ne pourra qu’entraîner la dégradation des conditions de travail des fonctionnaires, voire la privatisation de certaines missions de Service public.
 Pouvoir d’achat gelé alors que le gouvernement parle de croissance,

Tout cela sera inadmissible pour la FGF-FO

Nous attendrons donc la loi de finances rectificative dans quelques jours, puis la conférence sociale de juillet, pour vérifier si ces informations se confirment.

Mais, d’ores et déjà, la FGF-FO se félicite de son indépendance.
En n’ayant donné aucune consigne de vote aux élections présidentielles et législatives, en restant libres et indépendants, la FGF-FO et FORCE OUVRIERE en général, peuvent ainsi continuer à porter les « seules » revendications des salariés.

A la différence d’autres, nous ne sommes pas gênés aux entournures ni pris au piège de la cogestion !

Plus que jamais, FORCE OUVRIERE reste une force pour les salariés, et la FGF-FO encourage tous les fonctionnaires et agents publics à se rapprocher des structures FO.


*Le Figaro :
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/...

PDF - 212.1 ko
2012-06-21_EDITO SITE_INTERNET_FGF-FO

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr