SNFOLC

Tuteurs dans le second degré : décret et arrêté publiés Confirmation d’une baisse de 37,5% de l’indemnité ! communiqué du 11 septembre 2014

11 septembre 2014

vendredi 12 septembre 2014

Perdre 750 € pour chaque tuteur, est-ce normal ?
Est-ce acceptable ?


Ce 10 septembre 2014, l’un des premiers textes signés par madame Najat Vallaud-
Belkacem, ministre de l’Education nationale, se traduit par une baisse de 750 euros
de l’indemnité versée aux tuteurs des professeurs stagiaires du second degré.

Le ministre a en effet signé le décret présenté au Comité Technique Ministériel du
9 juillet dernier (décret n°2014-1017 du 8 septembre et arrêté conjoint, tous deux
publiés au Journal Officiel) qui entérine la baisse de l’indemnité de 2000 à 1250
euros. Force Ouvrière avait alors voté contre ce projet, refusant de cautionner une
baisse de rémunération.

Perdre 750 € pour chaque tuteur qui doit suivre la multiplicité des situations des
lauréats de concours, est-ce normal ? Perdre 750€ au regard de la responsabilité et de la charge de travail, est-ce acceptable ?

Alors que les conditions de formation des stagiaires dans les ESPE mises en place
par la loi de refondation de l’école de juillet 2013, s’avèrent problématiques,
notamment par les pressions exercées sur ceux qui sont déjà titulaires d’un M2 à qui on veut imposer de valider tout ou partie du nouveau master MEEF pendant leur année de stage, la baisse de la rémunération des tuteurs est révélatrice de la
considération dans laquelle le ministère tient leur action en appui et conseil des
stagiaires pour leur formation professionnelle dans les classes.

Cette baisse brutale de l’indemnité des tuteurs s’ajoute au blocage général des
salaires et des indemnités (ISOE, professeur principal....) et du taux des heures
supplémentaires qui sont calculées sur la base de la valeur du point d’indice de la
fonction publique qui n’a pas été revalorisé depuis 2010. Le gouvernement dans le
cadre du pacte veut maintenir le blocage jusqu’en 2017.

Quant aux professeurs formateurs académiques, créés pour mettre en place les
nouvelles ESPE, ils ne toucheront pour le moment que 834 euros, leurs décharges
horaires étant laissées à l’appréciation des recteurs, en application du nouveau
décret sur les missions et obligations de service.

Ces indemnités au rabais anticipent ce que tous les personnels subiront avec la mise
en place à la rentrée 2015 des décrets Peillon-Hamon abrogeant ceux du 25 mai
1950 : tâches nouvelles, surcroît de travail, baisse de rémunération, décisions
locales en lieu et place du statut national.

Il s’agit d’une nouvelle illustration de la baisse du coût du travail qui est désormais
le seul credo économique du gouvernement en conséquence du pacte de
responsabilité, condamné par la Confédération FO.

Le SNFOLC invite les personnels à se réunir pour confirmer leurs
revendications :

- Maintien de l’indemnité des tuteurs à 2 000 euros, pas de baisse
des salaires !

- 8% d’augmentation de la valeur du point d’indice et attribution de
50 points pour rattraper ce qui a été perdu depuis 2010.

- Abrogation du décret Peillon-Hamon du 20 août 2014 sur les
obligations de service.

PDF - 91.9 ko
communique_FO_Tuteurs_11sept-14

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr