Stagiaires : la situation devient intenable

vendredi 8 avril 2016

Madame la Ministre est responsable du couperet qui pèse sur les stagiaires : ils démissionnent, sont licenciés, traités avec humiliation, leurs droits de stagiaire en formation ne sont pas reconnus. Chaque jour leur titularisation est remise en cause. Qui peut réussir ainsi ?


PDF - 187.9 ko

Tous les signaux sont là car malgré tous les avertissements lancés, les demandes, les délégations dans les rectorats et ESPE, tout comme pour la réforme du collège, c’est : rien à voir, circulez, je ne réponds pas. FO a averti la ministre que nous prendrions nos responsabilités faute de réponses.
Cette situation devient maintenant intolérable !

On ne peut pas dire priorité à l’éducation nationale, à ses professeurs et maîtres et ne pas répondre depuis un an. Alors, disons le très nettement, madame la Ministre est responsable du␣ couperet qui pèse sur les stagiaires : ils démissionnent, sont licenciés, traités avec humiliation,␣ leurs droits de stagiaire en formation ne sont pas reconnus. Chaque jour leur titularisation est remise en cause. Qui peut réussir ainsi ?

Alors, la FNEC FP‐FO le dit solennellement à la ministre : maintenant c’est STOP. On ne peut pas dire 60 000 postes, et que ces postes ne soient pas pourvus. On ne peut pas dire priorité à la formation, aux jeunes quand on met en place un mode d’élimination systématique des stagiaires reçus aux concours. On chercherait à multiplier des contrats précaires, les contrats de contractuels, des reçus‐collés, qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Est‐ce là la fameuse flexibilité nouvelle du contrat de travail et du statut de la fonction publique␣du 21ème siècle : un enseignant de demain sans statut avec un contrat à durée déterminée,␣flexible dans ses horaires.

Pour la FNEC FP‐FO tout ceci a un sens : aligner le statut sur le nouveau code du travail, Hollande, Valls, Gattaz, Berger. La modernité ce n’est pas la destruction du statut des maîtres␣ de l’Ecole de la République, la modernité, ce n’est pas mettre chaque stagiaire en situation␣ d’échec. L’avenir c’est mettre chaque stagiaire en situation de réussite, en lui donnant les␣ moyens de devenir titulaire avec un salaire qui lui permette de boucler ses fins de mois. L’avenir ce sont des enseignants qui ne sont pas victimes sans cesse de pressions et d’humiliations.

La FNEC FP‐FO invite les stagiaires à s’adresser à tous les syndicats FO. La bataille engagée pour␣le retrait du projet de loi El Khomri avec les organisations de jeunesse, la puissance de la participation des salariés du public et du privé aux côtés de la jeunesse démontre, s’il en était␣besoin, la détermination de tous à avoir un avenir. Grève interprofessionnelle et manifestations le 28 avril à l’appel de FO, CGT, FSU, Solidaires et des organisation de jeunesse␣UNEF, UNL, FIDL.

Montreuil, le 7 avril 2016


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr