SNFOLC

STI, communiqué du SNFOLC du 8 octobre 2012 Le projet de mouvement inter 2013 soumis à la discussion des organisations syndicales confirme toutes les craintes du SNFOLC

8 octobre 2012

vendredi 12 octobre 2012

STI

Le projet de mouvement inter 2013 soumis à la
discussion des organisations syndicales
confirme toutes les craintes du SNFOLC


Le ministère s’appuie sur la création du CAPET et de l’agrégation sciences industrielles de
l’ingénieur pour imposer, via les mutations inter et intra, que les enseignants relevant de l’une des
42 valences de S.T.I. soient désormais affectés dans l’un des 4 champs disciplinaires des S.T.I.2D.
C’est ce que les personnels rejettent depuis la rentrée.

Ce que les enseignants refusent, ils devraient l’accepter pour muter !

Le ministère ne semble pas entendre ce que les personnels expriment depuis septembre.
Le projet de circulaire mutations inter fait disparaître totalement les anciennes disciplines.
Les enseignants qui veulent participer au mouvement inter ne le pourraient que dans un des quatre
champs imposés.

Le mouvement inter se ferait sur les disciplines imposées par les inspecteurs et les recteurs, aucune
porosité ne pourrait être envisagée à ce stade entre les nouveaux champs disciplinaires.
Ainsi, l’enseignant de S.T.I. souhaitant participer à la phase interacadémique le ferait
obligatoirement dans la discipline spécifiée sur l’arrêté ministériel !

Pour le SNFOLC, il n’est pas admissible de faire rentrer par un bout ou par un autre un changement
de valence disciplinaire à des personnels qui refusent.

Cerise sur le gâteau : le seul « choix » donné aux enseignants c’est de candidater soit dans le
nouveau champ soit en technologie ! Aucun panachage de voeux entre deux disciplines ne pourrait
exister.

Il s’agit bien, pour les professeurs de STI, d’un aller simple en technologie : leur choix à l’inter
valant à l’intra !

Seules et de façon transitoire, pour le seul mouvement 2013, les nomenclatures afférentes au
mouvement spécifique national n’ont pas été modifiées dans le projet.

Tous les enseignants de STI sont concernés : qui peut accepter de voir son avenir professionnel
massacré et incertain ?

Le SNFOLC n’accepte pas ces dispositions qui concernent 11 000 professeurs de STI.

Il le dira auprès de la DGRH, le 12 octobre, auprès du conseiller social, le 15.

Montreuil, le 8 octobre 2012.

PDF - 34.8 ko
communique_stimutations_2013

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr