SNFOLC

SPECIAL EPS, une pétition du SNFOLC : Non à l’étranglement des AS, abrogation du forfait licence obligatoire et retour à l’achat des licences à l’unité

5 septembre 2012

vendredi 7 septembre 2012

Nous demandons l’abondement des budgets de la Fédération UNSS et des AS à hauteur des besoins. Nous demandons le retour à l’achat de la licence individuelle et l’abandon du contrat de licence obligatoire. FO demande audience au directeur de l’UNSS et lui remettra les signatures ci-dessous.


Abrogation du forfait licence obligatoire et retour à l’achat des licences à l’unité

Montreuil, le 5 septembre 2012

La mise en oeuvre par la direction de l’UNSS du forfait obligatoire étrangle les AS. Cela les oblige à chercher d’autres
financements, source de tracas et de conflits.
La décision de la direction nationale de l’UNSS est concomitante, il faut le rappeler, au désengagement de l’Etat en
matière budgétaire !

Entre 2009 et 2012 la part de l’Etat est passée de 27% à 21%. En 2011, la licence individuelle a été supprimée pour
imposer le forfait à toutes les AS.

Pour la rentrée 2012, la direction de l’UNSS nous annonce une contribution des AS aux transports de 0.43€ par élève
au lieu de 0,38€ en 2011 soit une augmentation de 8,9%. Cette augmentation va encore amplifier l’étranglement des
budgets des AS. La pression financière sur les familles, toujours plus grande, écarte les élèves de l’AS. Par voie de
conséquence, la perte d’effectif des AS exerce une pression sur les enseignants : les chefs d’établissement sont
contraints alors de faire pression sur les PEPS pour récupérer le forfait UNSS de 3h sur leur service pour palier la
pénurie générale d’heures de cours. C’est illégal !

La course à la massification du nombre d’adhérents est une dérive qui est aussi dénoncée par l’Inspection générale de
l’Education nationale et l’Inspection Générale de l’Administration et de la Recherche dans son rapport sur l’UNSS qui
recommande le retour à la possibilité de la prise de licence individuelle.

La course à la massification des AS, c’est aussi une pression constante sur les professeurs animateurs pour avoir des
effectifs plus importants. A contrario dans le même rapport, le seuil critique du nombre de licenciés par animateur est
établi à 9 ! Nous sommes donc très loin des moyennes imposées par le forfait obligatoire (25% en CLG = 22 adhérents
minimum par animateur).

Tout ceci répond à une logique, faire des économies sur le dos des AS et des familles et fragiliser encore un peu plus
les missions statutaires des PEPS.

tract_eps 09-12.

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr