SNFOLC

Réponse du SNFOLC à l’association nationale pour l’enseignement de la technologie -16 octobre 2014

16 octobre 2014

samedi 18 octobre 2014


PDF - 54.1 ko
Lettre ouverte de l’ASSETEC à FSU et UNSA
PDF - 180.9 ko
réponse_du_SNFOLC_à ASSETEC

Montreuil le 16 octobre 2014

à Rodolphe Mouix Président de l’ASSETEC

Association Nationale pour l’enseignement de la Technologie

Chers collègues,

Nous accusons réception de la lettre ouverte à l’UNSA et de la FSU dont vous nous avez adressé copie. Bien entendu nous leur laissons le soin de répondre à votre interpellation.

Nous voulons confirmer par cette réponse que nous partageons votre revendication de rétablissement de l’heure de laboratoire de technologie. Cette demande est parfaitement fondée tant sur le plan pédagogique que sur le plan du travail nécessaire à la tenue du laboratoire.

L’une des motivations de notre vote en opposition au projet de décret présenté le 27 mars dernier au projet de décret présenté alors par M. Peillon était la suppression de la plupart des décharges statutaires des professeurs du second degré.

Sans entrer ici dans les détails, il nous a semblé que la logique d’ensemble du décret publié sous la signature de B. Hamon le 23 août dernier était celle du « travailler plus pour gagner moins », que ce soit sur le plan des décharges statutaires, ou de la nouvelle définition des missions, dans le cadre de la « réglementation de la fonction publique en matière de temps de travail », ce qui ipso facto nous aligne sur les 1607 heures et nous fait sortir du cadre dérogatoire. En fait de toilettage et de modernisation, il s’agit d’une régression pour les professeurs.

Les indemnités de mission prévues en parallèle à ce décret ne compenseront ni sur le plan financier -il s’agit d’évidence d’un moyen de diminuer les dépenses en prenant dans notre porte-monnaie- ni sur le plan des conditions de travail ce qui a été supprimé. De plus c’est au niveau local que sera décidée la répartition, ce qui de fait supprime les droits définis nationalement et place les collègues en concurrence.

A titre d’information le projet de budget 2015, désormais connu, ne prévoit qu’une provision de 13 millions d’euros pour la « rénovation des décharges » ainsi que pour d’autres missions.

Notre organisation syndicale considère que le décret publié le 23 août devrait être abrogé et les discussions rouvertes pour rétablir à minima les garanties qui existent dans le cadre des décrets du 25 mai 1950.

Nous vous joignons un document d’analyse du décret. D’autres documents sont également disponibles sur notre site internet : www.fo-snfolc.fr Nous sommes disponibles pour poursuivre cet échange, si vous le souhaitez.

Recevez, chers collègues, l’expression de mes cordiales salutations.


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr