SNFOLC

Réponse SNFOLC aux collègues de Beuzeville (27)

6 juillet 2011

samedi 9 juillet 2011


Cher(e)s collègues,

Vous nous avez adressé un mail dans lequel vous déclarez « être prêts à faire grève les jours de la rentrée (5 et 6 septembre). Nous pensons que cela portera bien davantage qu’une grève 3 semaines plus tard (27 septembre). Mais nous ne nous engagerons évidemment pas seuls. Nous voudrions donc savoir si d’autres établissements vous ont contacté à ce sujet et si tel est le cas, si vous comptez déposer un préavis de grève pour ces deux jours. »

Votre courrier comporte plusieurs questions auxquelles nous répondrons successivement.

Tout d’abord pour le SNFOLC et sa fédération, la FNECFP-FO, les revendications doivent porter sur les conditions de la rentrée 2011 : le rétablissement des postes supprimés et l’arrêt des réformes qui y sont liées (réforme du lycée et des STI, mastérisation...)

C’est la raison pour laquelle FO a proposé, lors de la réunion interfédérale nationale du 7 juin dernier l’appel suivant, que nous nous permettons de vous citer intégralement :

« Les fédérations syndicales de l’Education Nationale (liste…), réunies le 7 juin 2011, estiment que, les décisions gouvernementales de 16000 nouvelles suppressions de postes conjuguées à des contre-réformes de plus en plus contestées, prises dans le cadre de la réduction des déficits publics vont créer une situation d’une gravité exceptionnelle dans l’Education Nationale :

- les 16 000 suppressions de postes qui seront effectives à la prochaine rentrée

- les contre-réformes

Ces décisions constituent un pas qualitatif dans l’offensive contre l’école républicaine et le statut de fonctionnaires d’Etat des personnels.
Les fédérations expriment leur opposition aux projets de décentralisation des rythmes scolaires et de remise en cause à cette occasion des obligations de service des personnels ainsi qu’aux projets gouvernementaux de mise en place de l’évaluation qui se traduiraient l’individualisation et l’arbitraire. Elles demandent au gouvernement d’y renoncer.

En conséquence, après avoir fait le bilan des journées d’actions menées dans l’année écoulée, considérant que si les personnels ont massivement démontré leur volonté de se mobiliser, elles n’ont pas permis d’obtenir des avancées significatives les fédérations syndicales considèrent qu’il est maintenant nécessaire de passer à une autre étape.

A cette proposition nous a été répondu un appel à la grève le 27 septembre (lorsque la rentrée est faite) dont les revendications portent sur un « autre budget 2012 » et non la rentrée 2011, et qui ne dit mot des réformes en cours (qui ne dit mot consent).

L’appel au 27 septembre (FSU, UNSA, CFDT, CGT, SUD) est conçu comme une nouvelle journée d’action (une de plus !) sans revendication. Faut-il comprendre que cette journée s’inscrit dans une stratégie d’accompagnement de la « réduction des déficits publics » qui se traduit par une politique d’austérité ?

FO ne s’est pas associé à cet appel.

La rentrée 2011 n’est pas faite. Les classes seront encore plus chargées, les bricolages locaux vont fleurir (heures de cours payées en HSE, postes partagés, stagiaires en difficulté, charge de travail sans cesse accrue, enseignants transformés en profs à tout faire, etc).
Du fait des suppressions de postes et des « ajustements de rentrée », dans votre établissement comme partout en France, les enseignants craignent de découvrir au retour des congés que la répartition de service et les emplois du temps n’ont plus rien à voir avec ceux sur lesquels ils avaient travaillé.

Aussi le SNFOLC prendra ses responsabilités dès la rentrée.
Nous préparerons les assemblées générales et, à chaque fois que les conditions seront réunies, mettrons en discussion la préparation de la grève pour l’abandon des suppressions de postes et des contre-réformes.

Veuillez recevoir, chers collègues, l’expression de nos salutations syndicalistes les meilleures.

Laurent Baussier
Secrétaire départemental du SNFOLC 27

P.-S.


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr