communiqué FNEC-FP-FO

Rentrée scolaire : La dette n’est pas celle des salariés. Toutes les revendications sont légitimes

26 août 2011

mardi 30 août 2011


Lors de son discours du mercredi 24 août, François Fillon a confirmé la poursuite de la RGPP et de la suppression d’un poste de fonctionnaire sur deux partant en retraite. Il n’a pas caché que ces mesures, tout comme la réforme des retraites, n’avaient qu’un seul but, rassurer les « marchés », c’est à dire les fonds spéculatifs. A cette politique déjà en application, le Premier ministre annonce qu’il faut trouver 12 milliards d’euros supplémentaires pour poursuivre et aggraver la politique d’austérité du gouvernement. Dans l’immédiat 500 millions de fonds publics sont bloqués pour 2011.

C’est dans cette situation que va s’effectuer la rentrée scolaire marquée par la suppression de 16 000 postes au budget 2011 - alors que 14 000 fermetures supplémentaires sont annoncées au budget 2012- et par l’application de toutes les contre-réformes s’attaquant aux postes, aux statuts et aux conditions de travail.
Il y a quelques jours encore, en visite en Finlande, Luc Chatel s’est prononcé pour le renforcement de l’autonomie des établissements et pour la modifications des épreuves du baccalauréat.

Pour la FNEC FP – FO comme pour la Confédération FORCE OUVRIERE, l’austérité et la dictature de la dette doivent être refusées et combattues. FO ne s’est pas associée au communiqué de l’intersyndicale qui se prononce pour la réduction des déficits publics et fait des offres de service au gouvernement

Pour la FNEC FP – FO, la dette n’est pas celle des salariés, qu’ils soient fonctionnaires, agents non-titulaires ou salariés de droit privé. Toutes les revendications sont légitimes.

La FNEC FP - FO rappelle que les journées d’actions à répétition ont montré qu’elles ne permettent pas de faire reculer le gouvernement. C’est le rapport de force et la grève interprofessionnelle si nécessaire qu’il faut préparer pour gagner sur les revendications. C’est le sens de la campagne d’information et de mobilisation programmée en septembre et en octobre par Force Ouvrière.

Elle appelle toutes ses instances à se réunir et réunir les adhérents à organiser dans les établissements et service les assemblées générales des personnels, à établir le cahier des revendications et à tout mettre en œuvre pour aller le défendre auprès des autorités concernées y compris par la grève si cela est nécessaire. La FNEC FP - FO dépose un préavis de grève à partir du 5 septembre.

Le 22 septembre, la FNEC FP – FO est reçue par Luc Chatel.

Montreuil, le 26 août 2011

PDF - 141.3 ko
La dette n’est pas celle des salariés

Documents joints


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr