SNFOLC

Rentrée 2012 : Nous n’acceptons pas une rentrée 2012 dégradée par rapport à celles des années antérieures !

6 septembre 2012

vendredi 7 septembre 2012

Le SNFOLC soutient toutes les demandes des personnels et les invite à se réunir pour faire le point sur les revendications et les porter à tous les niveaux.


Montreuil, le 6 septembre 2012

Des classes surchargées

Dans tous les départements, les académies, les établissements, un même constat : des classes surchargées, plus de 30 élèves en 6ème, comme dans les collèges Condorcet de Tullins ou de Saint-Jorioz dans l’académie de Grenoble, dans le Puy-de-Dôme, aux collèges d’Aubière, de Lempdes, 37, 38 élèves en seconde au lycée de Staël dans l’Allier, au lycée Blum à Créteil, Modeste Leroy, à Rouen, Bréquigny, à Rennes, Evariste Galois, dans les Yvelines, par exemple. C’est une donnée générale.

Des élèves qui ne peuvent s’inscrire

C’est un fait, des élèves ne sont pas encore inscrits, n’ont pas pu encore trouver de places en lycées ou en collèges.
En juin et juillet, les délégations se sont multipliées pour avoir les postes et les classes. Partout, une même revendication : la rentrée 2012 avec 12 850 postes en moins, 80 000 sur 5 ans, et 5600 en moins dans le second degré, ce n’est pas possible.

Des conditions de travail insupportables :

Des emplois du temps ingérables, des groupes classes explosés, des cours oubliés comme dans des lycées de Seine et Marne, des emplois du temps sur 6 jours pour les élèves et les professeurs comme en Seine Saint-Denis.

Des personnels non affectés ou dans n’importe quelles conditions :

Des milliers de contractuels au chômage dans toute la France. Des CDI à 7 heures, affectés sur 4 établissements, comme dans l’académie de Poitiers.
Des postes à compléments de service qui deviennent la règle : dans certains établissements, plus de 20% des enseignants sont sur des postes partagés.
Des TZR sur deux postes et plus comme pour 26% d’entre eux à Amiens, voir sur 4 postes, à Toulouse, avec des emplois du temps infaisables, comme dans le Morbihan.
Des stagiaires sans tuteurs, sur plusieurs postes, sans décharge horaire de 3 heures pour les ex contractuels comme à Montpellier.

Des contre-réformes appliquées sans état d’âme

C’est le cas de la réforme STI avec des professeurs qui se verraient contraints de choisir un des 4 champs de la réforme d’ici la fin de la semaine prochaine, comme à Bordeaux, et pour tous un changement de discipline d’ici le 15 octobre 2012.

C’est le cas de la réforme du lycée avec la généralisation des groupes de compétences en LV et des épreuves orales en CCF notamment, et avec le maintien de toutes les dispositions rejetées par les collègues.
C’est le cas de la mise en place du livret de compétences, de l’école du socle avec toutes les pressions faites sur les personnels pour qu’ils le remplissent.

Le décret de 50 toujours en vigueur est bafoué

Des affectations sur plusieurs communes dans toute la France, des heures de décharge en labo non respectées, comme à Clermont-Ferrand, des heures de premières chaires plus prises en compte, comme à Lille, des suppressions de groupes, comme à Nice pour gagner des heures et « dégager des marges », des heures de cabinet d’Histoire supprimées dans tous les collèges de Nancy-Metz.

Pour le SNFOLC, toutes les demandes sont légitimes. Monsieur le ministre a bien souligné en cette rentrée que « l’école et le savoir ont été malmenés, maltraités ». Pour les personnels, c’est tout de suite qu’il faut répondre aux demandes. Il y a urgence à suspendre les contre-réformes qui frappent les personnels et détruisent les droits et missions statutaires. Tel est le sens, par exemple, des demandes formulées par les 150 personnels devant le rectorat de Créteil, le 5 septembre. Le SNFOLC soutient toutes les demandes des personnels et les invite à se réunir pour faire le point sur les revendications et les porter à tous les niveaux.

PDF - 25.9 ko
communique_snfolc rentrée_2012

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr