communiqué FNEC-FP-FO

Rentrée 2011 : 16 000 suppressions de postes au budget 2011

Montreuil, le 14 décembre 2010

samedi 18 décembre 2010


Le Projet de Loi de Finance 2011 actuellement examiné par le parlement supprime 30 000 postes de
fonctionnaires dont 16 000 dans l’Education nationale, en application du principe de non
remplacement d’un fonctionnaire d’Etat sur deux partant à la retraite.
D’ici à 2012 400 000 postes doivent disparaître dans toute la Fonction publique !
Pour respecter son plan de réduction de 100 milliards d’euros des déficits publics pour satisfaire les
« marchés financiers », le gouvernement accélère la mise en oeuvre de la RGPP contre les services
publics.

Aucune catégorie n’est épargnée

Fermeture de sections dans les LP, fermeture de milliers de classes et de collèges entiers comme
dans les Hauts de Seine et la Loire Atlantique, de CMPP entiers comme dans le Gard, suppression
de filière dans les lycées, fusion d’écoles, disparition des remplaçants et des RASED, fermeture de
CIO en Côte d’or, Seine maritime, Tarn, Nord, Saône et Loire…, menace sur 3 des 9 sites du
CNED…
A Lille le recteur engage une réflexion sur le devenir de 25 établissements du second degré…
La mutualisation des services dans les Inspections Académiques de l’académie de Nantes entraîne la
fermeture de 10 postes.

Le budget s’inscrit dans un contexte
de mise en oeuvre des contre-réformes ministérielles

La mastérisation a permis la suppression de 18 202 emplois de stagiaires IUFM, l’aide personnalisée a
servi de prétexte à la disparition de 3000 postes de RASED, la loi du 11 février 2005 sur le handicap remet
en cause les postes et structures spécialisés.
Ce désengagement massif de l’Etat dans l’Education nationale intervient au moment où la députée Mme
Tabarot propose que l’organisation de la semaine et de l’année scolaire soit transférée aux collectivités
pour le 1er degré et à chaque établissement dans le 2nd degré.
Toutes les « réformes », toutes les mesures ministérielles ont pour objectif d’organiser l’autonomie accrue
des établissements (rapport Reiss, dispositif CLAIR, rythmes scolaires…) et le transfert des personnels
vers les collectivités pour supprimer massivement des postes de fonctionnaires d’Etat.

S’organiser pour établir les besoins et aller chercher les postes avec Force Ouvrière

Pas plus qu’ils n’acceptent la loi sur les retraites, dont FO revendique l’abrogation, les personnels de
l’Education nationale n’acceptent les suppressions de postes.
Les CTPD, les CTPA ont commencé à se réunir. Le CTPM du 17 décembre aura à l’ordre du jour les
moyens pour la rentrée 2011. La FNEC FP FO invite ses sections à réunir les personnels pour :
- établir les besoins par école, collège et lycée, par service.
- rencontrer les chefs d ‘établissement, les IEN, les chefs de service pour présenter les
besoins recensés et exiger toutes les informations sur les suppressions prévues.
- alerter les Unions départementales Force Ouvrière
- organiser les interventions auprès des autorités de l’Education nationale pour aller chercher les
postes.

Document PDF :

PDF - 93 ko
Communiqué FNEC 14-12-10 Rentrée 2011

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr