communiqué SNFOLC

Réforme STG : le ministre entend poursuivre la réforme du lycée

9 mai 2011

samedi 14 mai 2011


FO  : Cette réforme s’inscrit dans la continuité de la réforme des STI2D qui est un désastre pour les
séries STI. Avec les personnels nous ne souhaitons pas que la réforme STMG suive le même
chemin.

DGESCO : En STG, il s’agit plutôt d’une évolution que d’une révolution. La réforme essentielle a
eu lieu en 2005. Deux raisons ont conduit à la réforme STMG. D’abord, la réforme du lycée
concerne toutes les séries avec notamment la mise en place de l’accompagnement personnalisé de
2h, les dotations horaires, la spécialisation et l’orientation progressives .Par ailleurs, la perte de
près de 17% des effectifs en STG depuis 2005 nécessite de rééquilibrer les spécialités (CGRH est
gonflée, CFE se maintient, mais GSI est en grande difficulté).D’où une 1ère commune permettant une
spécialisation en terminale. L’utilisation du terme management et l’augmentation de son volume
horaire visent à rendre la filière plus attractive.

FO : La première inquiétude des enseignants se rapporte aux dotations horaires. Les enseignements
de spécialité perdent 2 h en première et en terminale. La réforme du lycée met en place 2 heures
d’accompagnement personnalisé (AP). Qui va choisir ? Le projet de décret précise que
l’accompagnement est placé sous la responsabilité du professeur principal et soumis à l’approbation
du conseil d’administration par le chef d’établissement, sur proposition du conseil pédagogique et
consultation du conseil des délégués pour la vie lycéenne ! De plus, 1,5 heures de langues sont
supprimées.

DGESCO : les heures d‘AP ne sont pas des heures pour finir le programme, mais pour répondre
aux besoins des élèves, s’il y a un manque. Ce peut être des heures de soutien, d’approfondissement,
d’aide à l’orientation...
L’enveloppe horaire peut être abondée. La circulaire 2010-13 précise les conditions de la mise en
place. La perte d’heures en langues traduit le rééquilibrage avec les séries générales.

Commentaire : Le projet de décret précise que l’accompagnement personnalisé prend appui
« prioritairement » sur les enseignements de la spécialité, mais la circulaire précise que
« tous les professeurs, quelle que soit leur discipline, peuvent participer à l’accompagnement
personnalisé dans le cadre de leur service ou en heures supplémentaires. ».

FO : Les « enseignements en groupes à effectif réduit » imposent des classes à 29 élèves au
minimum pour maintenir les 7 heures de dédoublement. Comment feront les enseignants s’ils
perdent des heures de dédoublement ? Augmenter les effectifs va donc entraîner des suppressions de poste.

DGESCO : L’enveloppe peut être abondée en fonction des spécificités pédagogiques. Sur les postes,
nous sommes dans un contexte budgétaire. L’objectif est de stabiliser les enseignants et de lisser
l’évolution, en augmentant l’orientation vers les séries STMG.

FO : La perte des 2h se traduit par une remise en cause du caractère technologique des séries qui va
se répercuter sur l’orientation en BTS.

DGESCO : L’objectif des séries STMG est la poursuite d’études en BTS et IUT.

FO : les nouveaux programmes, comme les conditions de délivrance du baccalauréat ne sont pas
connus. Quels sont les contenus de ces nouveaux programmes, va-t-on vers la généralisation du
CCF, comme cela a été annoncé pour les STI2D ?

DGESCO : Le ministre a précisé que la réforme du lycée n’était pas la réforme du baccalauréat,
l’Inspection Générale travaille sur la question, les projets seront communiqués en octobre.

FO : les horaires de management sont abondés, si le terme peut être attractif, il reste dans la pratique
très éloigné des élèves de STG, du caractère technologique des séries.

Comme la réforme STI-STL, ce projet remet en cause le caractère technologique de ces
formations par la réduction des horaires, des spécialités dans un cadre où l’autonomie des
établissements voulue par la réforme des lycées conduit à l’inégalité et à la désorganisation.

Le ministère doit abandonner son projet !

Dans le PDF :

COMPARAISON ENTRE LES HORAIRES DE LA SECTION STG ET DE LA SECTION STMG (Sciences et technologies du management et de la gestion issue de la réforme) Classe de première - Classe de terminale
DGESCO STMG 9 mai 2011

P.-S.


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr