SNFOLC

REP+ et pondération de service. Communiqué SNFOLC du 6 mars 2014 + liste complète des REP + fiche ministérielle

6 mars 2014

jeudi 6 mars 2014

REP+ et pondération de service :
où le ministre veut-il en venir ?


La liste des 102 établissements classés en REP+ à la rentrée 2014 vient d’être publiée par la
presse. Le ministre a fait grand cas de la pondération des services qui s’appliquerait pour eux : 1
heure de cours serait comptée pour 1,1 … du moins pendant quatre ans. Vu les difficultés
rencontrées dans ces établissements, nos collègues pouvaient s’attendre à voir alléger leur charge
de travail. Or, il n’en est rien.

Le dossier de présentation fourni par le ministère le 16 janvier 2014 fait apparaître que la
refondation de l’éducation prioritaire, telle que la conçoit le ministre, devrait entraîner, pour les
personnels, plus de présence dans les établissements, plus de tâches : « aide aux devoirs, soutien
méthodologique, tutorat », « accompagnement scolaire en ligne », « prévention contre le
décrochage scolaire », « travail en équipe », partenariat avec les personnels sociaux, la police, la
justice, les collectivités territoriales, participation à des conventions avec « des entreprises ou des
associations »
, organisation de « rencontres conviviales » avec les parents…

Il est prévu que ces missions, définies localement dans le cadre de projets de réseaux et du conseil
école collège, soient supervisées par des coordonnateurs pour la conception « d’évaluations
communes »
, la « mise en place d’un travail pluridisciplinaire », ou l’ « organisation du cycle de
consolidation CM1, CM2 ; 6ème »
…, le tout sous le contrôle vigilant « des experts de terrain », eux-mêmes
« pilotés par les corps d’inspection. »

Les professeurs nouvellement nommés dans un établissement REP+ se verraient placés sous
tutorat ainsi que « les enseignants rencontrant des difficultés », ou du moins ceux jugés comme
tels par l’administration. Afin d’encourager « la mise en oeuvre de dispositifs pédagogiques
innovants »
, tous les collègues seraient tenus de suivre un recyclage annuel de trois jours.

Pour la réussite des élèves, il n’est jamais question d’augmenter le nombre d’heures
d’enseignement disciplinaire, de réduire les effectifs des classes, ou d’améliorer les conditions
d’apprentissage. Il est vrai que le ministère limite ses ambitions à l’acquisition du « lire, écrire
parler. »

A l’heure actuelle, la plus grande incertitude pèse sur le financement desdites mesures qui
s’inscrivent explicitement dans le cadre de la MAP et du rapport de la Cour des Comptes. Le
ministre n’a pas rassuré les collègues lorsqu’il a affirmé « effectivement, il y aura plus de moyens
dans les établissements les plus en difficulté. J’ai des grèves actuellement dans des établissements
où il y a 5% seulement d’élèves boursiers, ce matin j’étais dans un établissement où il y avait 80%
de boursiers. Oui, j’assume de prendre aux 5 et de donner aux 80. »

A la lecture des fiches présentées par le ministère le 12 février redéfinissant les obligations
réglementaires de service de tous les enseignants du 2nd degré, on retrouve les mêmes
orientations qui président à la refondation de l’éducation prioritaire : plus de missions, caractère
local de celles-ci, minoration de l’enseignement…

Ce que le ministre veut faire dans les REP+ éclaire ce qu’il souhaite appliquer à l’ensemble des
professeurs. A travers son projet de refondation de l’école et des statuts, il vise à abroger les
décrets de 1950 afin de mieux nous imposer austérité et flexibilité.

Le projet de refonte des obligations de service que le ministre entend présenter au Comité
Technique Ministériel le 27 mars est bien une contre-réforme. Force Ouvrière s’y oppose et en
demande le retrait. Force Ouvrière défend les revendications des personnels : l’augmentation
des salaires, les moyens nécessaires pour enseigner, le respects des garanties statutaires
nationales.

Ce sont autant de raisons d’être en grève interprofessionnelle le18 mars avec les salariés du
public et du privé.

PDF - 108.9 ko
REP_comm SNFOLC_6_mars_2014

==============================================

PDF - 67.3 ko
liste_REP+

==============================================

PDF - 82.4 ko
fiche refonder_l_education prioriaire

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr