Qu’en est-il de la « revalorisation » Chatel ?

15 décembre 2011

vendredi 16 décembre 2011


Les PE, certifiés, PEPS, CPE, PLP et COP débutants sont les seuls concernés par les modifications de la grille indiciaire
Au 3ème échelon, ils gagneront 79,35 € net à compter du 1er février 2012
Au 4ème échelon ils gagneront 48,38 € net à compter du 1er février 2012
Au 5ème échelon ils gagneront 13,53 € net à compter du 1er février 2012.
Les agrégés débutants ne sont absolument pas concernés comme les centaines de milliers d’autres enseignants pour qui le salaire est bloqué depuis le 1er juillet 2010 et va même encore baisser avec la hausse de la retenue pour pension civile en janvier 2012.

Cette « revalorisation » ne concerne pas les professeurs débutants qui auraient déjà eu des services antérieurs dans la fonction publique dont le reclassement les conduirait au-delà du 5ème échelon…Un collègue a débuté au 3ème échelon depuis le 1er septembre 2011 : à partir de février il aurait 79, 35 € net d’augmentation mensuelle en tout et pour tout …alors que par le seul effet de la « mastérisation » modifiant le niveau de recrutement, c’est une année entière de rémunération qu’ils ont perdue !Alors qu’auparavant, les débutants enseignaient en service incomplet (6 ou 8 heures dans le second degré) et bénéficiaient d’une formation, les nouveaux débutants mastérisés enseignent en service complet et ont leurs classes en pleine responsabilité sans formation préalable.

Le ministre récupère au centuple !

  • - économie du salaire des 18 202 postes de stagiaire IUFM supprimés avec la masterisation depuis 2010.
  • - économie de 1000 postes aux concours 2011 du second degré puisque 20% des postes n’ont pas été pourvus,
  • - économie de 3000 postes de professeurs des écoles non budgétisés en 2011,
  • -économie de 6550 postes dans le second degré (14 950 départs en retraite) pour 2012,
  • - économie sur la carrière de chaque enseignant, CPE, COP, professeur des écoles avec le système de l’évaluation qui remet en cause le déroulement de la carrière : le ministre supprime les avancements annuels au choix et au grand choix et veut allonger la durée de la carrière. Au bout de 19 ans, la perte de salaire pourrait s’élever à 14 088€ pour un professeur des écoles ou un certifié !

Alors que toutes les fédérations de l’Education nationale appellent à la grève le 15 décembre pour le retrait du projet d’évaluation dont le contenu est le blocage des promotions et la mise sous la tutelle des projets d’écoles et d’établissements des avancements de carrière et donc des rémunérations, le ministre tenterait-il une diversion en faisant croire à une « revalorisation » des traitements ?

Baisse de la rémunération pour tous !

La réalité, c’est le blocage des salaires pour tous depuis le 1er juillet 2010, c’est la diminution de la rémunération à l’ordre du jour, c’est la paupérisation des enseignants. Les collègues débutants ne touchent que 1,36 fois le SMIC brut et les PE ou certifiés ou PLP au 7ème échelon de la hors classe ne touchent que 2,6 SMIC brut !

La retenue pension civile va augmenter de 8,12% à 8,39% du traitement brut en janvier 2012 !

Il faut au 8ème échelon (14 ans de carrière à l’ancienneté) pour passer au dessus des 2000€ nets de rémunération !

C’est cela la vérité.

PDF - 9.2 ko
revalorisation les mesures du ministre

Modifications de la grille indiciaire des PE, des certifiés, des PEPS, des CPE, des PLP et des COP

PDF - 15.4 ko
modifications grille indiciaire

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr