Communiqué FNEC-FP-FO

Projets d’évaluation des enseignants : état d’alerte pour le statut

jeudi 6 octobre 2011

La FNEC-FP-FO a été reçue à sa demande le 4 octobre par la DGRH afin d’obtenir des informations
sur les projets d’évaluation des personnels du 1er et du second degré, annoncées en remplacement
de la notation. La FNEC-FP-FO vous informe des réponses qu’elle a obtenues à ses questions.


Les réponses :

La notation des enseignants serait supprimée dès 2012-2013. Elle serait remplacée par un rapport
d’évaluation rédigé par l’IEN pour le premier degré et par le chef d’établissement pour le second
degré. (Procédure appliquée tous les deux ou trois ans.)
Ce rapport que le ministère veut être un « compte-rendu partagé » serait précédé d’un entretien
professionnel faisant suite à une « auto évaluation « écrite » de et par l’enseignant.

Quatre critères sont envisagés :

  • - La progression disciplinaire de la classe.
  • - La progression disciplinaire de chaque élève.
  • - La participation au travail en équipe et l’investissement dans le projet d’établissement.
  • - L’amélioration du climat scolaire à l’intérieur et à l’extérieur de l’établissement.

Dans le secondaire, il n’y aura plus « d’inspection de conformité » (les professeurs ne recevront plus
la visite de l’Inspecteur pour évaluer leurs compétences disciplinaires). L’ensemble de l’évaluation
reposerait sur l’entretien avec l’Inspecteur de l’Education Nationale (IEN) et/ou le chef
d’établissement. L’Inspection (IPR-IA) serait chargée du conseil et de la validation de la méthode
mise en oeuvre pour l’auto évaluation. La grille nationale disparaîtrait, pour se voir adaptée « aux réalités du terrain. »

Ces dispositions induiraient une modification fondamentale des règles d’avancement d’échelon. Ce
seraient l’IEN et/ou le chef d’établissement qui donneraient un avis sur l’accélération ou le
ralentissement de la carrière de l’enseignant, soit en matière d’avancement au choix, si ce système
était maintenu, soit par une bonification d’ancienneté dans l’échelon. En cas de désaccord sur
l’évaluation, l’enseignant bénéficierait d’une procédure d’appel.
Les statuts particuliers de tous les corps du premier et du second degré seraient modifiés pour
appliquer ce dispositif à la rentrée 2012…

Notre commentaire :

Dans le cadre de l’autonomie de l’établissement et s’ajoutant à la redéfinition envisagée des
missions et obligations de service, ce dispositif constitue une attaque frontale contre le statut
national et l’ensemble des garanties collectives qui lui sont associées. Egalité de droit, protection
contre l’arbitraire, déroulement de carrière, liberté pédagogique individuelle, obligations de service
définies nationalement en heures d’enseignement, qualification disciplinaire… Les mesures
envisagées, qui vont de pair avec la RGPP et les contre réformes qui en découlent, constituent un
coup majeur à l’encontre d’une école qui instruit. Tout est menacé !!

POUR LA FNECFP-FO, C’EST L’ETAT D’ALERTE !

POUR LA SAUVEGARDE DE NOTRE STATUT NATIONAL, UN SEUL VOTE UTILE DU 13 AU 20 OCTOBRE : LE VOTE FO.

Evaluation-alerte pour_le_statut 5_octobre

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr