SNFOLC

Professeurs d’EPS : Nouveau décret annoncé- SNFOLC 25 septembre 2013

25 septembre 2013

vendredi 27 septembre 2013


Montreuil, le 25 septembre 2013

A quoi faut-il s’attendre ? S’agit-il de donner toute son ampleur au sport scolaire ? S’agit-il de revenir à la licence individuelle ? D’abonder les crédits ?

Absolument pas !

En annonçant le 18 septembre une nouvelle écriture du décret statutaire des professeurs d’EPS, le ministre décide de mettre en adéquation sa loi de refondation et les services des P.EPS : « Le sport scolaire participe de la nécessaire complémentarité avec les pratiques périscolaires et extrascolaires en lien avec les projets éducatifs territoriaux et les partenariats avec le mouvement sportif associatif ». [Article 11 de la loi no 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République]

Pour FO, le statut national actuel, son enseignement calé sur des programmes nationaux s’effaceraient au profit d’heures au service du « péri-éducatif ».

C’est ce que dit la convention signée entre V.Peilon, la ministre de la Jeunesse et des Sports et le comité national olympique et sportif français.

Le préambule a le mérite de la clarté : « la mise en place des nouveaux rythmes scolaires est un levier pour faire évoluer l’action des différents intervenants (enseignants et éducateurs sportifs), visant l’articulation, la continuité et la complémentarité éducatives des différents temps de l’enfant, notamment dans la mise en place du projet éducatif de territoire (PEDT) ». « Les pratiques associatives sportives ont toute leur place dans ces projets éducatifs de territoires. »

Et c’est en signant cette convention que le ministre annonce un nouveau décret pour le service des P.EPS !
Car précise-t-il, il faut « être capable de travailler sur une géographie plus large » et donner « la possibilité aux enseignants d’encadrer des AS d’un autre établissement de façon exceptionnelle et transitoire. »

Pour le SNFOLC, il s’agit de mettre les P.EPS au service des collectivités territoriales et des associations sur leur temps de service statutaire, les fameuses 3 heures dont ne veut plus entendre parler la Cour des Comptes et qui coûtent trop cher !

Pour le SNFOLC, il s’agit de transformer les professeurs d’EPS en animateurs, intervenants sportifs du PEDT en élargissant leur service à un bassin et de globaliser les forfaits pour encadrer le sport ailleurs, sous les directives des collectivités territoriales en partenariat avec les associations.

La loi de refondation de l’école est bien l’arme dénoncée par FO de remise en cause des statuts : « des activités sportives sont proposées à tous les élèves volontaires, notamment dans les territoires prioritaires, tout au long de l’année, en complément des heures d’éducation physique et sportive. » [page 37, annexe de la loi]

FO demande en urgence audience au ministère : le ministre doit renoncer à publier son décret.

P_EPS_25-09-13

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr