Pétition et communiqué de presse SNES - CGT - SUD - SNFOLC : Non au transfert des CIO aux régions - Non à la décentralisation déguisée des personnels !

vendredi 26 octobre 2012

Non au transfert des CIO aux régions

Non à la décentralisation déguisée des personnels !


Le Ministre vient de faire connaître ses propositions pour l’avenir du service public d’orientation de
l’Education Nationale qui devraient figurer dans le prochain projet de loi.

Elles sont inacceptables !

  • · Transfert des Centres d’information et d’orientation ( CIO) aux régions, entraînant la disparition
    du service public d’orientation de l’Education nationale , au détriment du public scolaire et de
    l’égalité sur tout le territoire.
  • · Invention d’un nouveau type de conseiller d’orientation-psychologue, dépendant de l’EN le
    matin et de la Région l’après midi ! Double tutelle, double travail et écartèlement garanti !

Nous exigeons l’abandon de ces propositions, le maintien du réseau des CIO au sein de l’Education
Nationale, du statut de fonctionnaire de l’Education Nationale pour les conseillers d’orientationpsychologues
et les DCIO, le respect de missions et de conditions d’exercice identiques sur tout le
territoire, au service des jeunes, des parents et des équipes d’établissements.

121024_Petition Intersynd_Orientation.

===========================================

Communiqué de presse SNES - CGT - SUD - SNFOLC

Mercredi 24 Octobre 2012

Le ministère de l’Education nationale brade son service public d’orientation !

Le ministre de l ‘Education a annoncé le 16 octobre, les mesures qu’il comptait inclure dans
le projet de loi sur la refondation de l’Ecole, concernant le service public territorialisé
d’orientation. Celles-ci ont recueilli une forte opposition du SNES-FSU, de la CGT
Educ’action, de Sud Education et de la FNEC FP FO.

En effet, le ministère transfèrerait l’ensemble des CIO aux Régions, leur laissant la charge
de la construction et de la maintenance mais également de l’élaboration des missions. Il se
débarrasserait ainsi de son service public d’orientation. Il abandonnerait les missions
institutionnelles que remplissent actuellement les CIO dans l’Education nationale et
supprimerait du même coup, le lieu de travail des équipes de conseillers d’orientationpsychologues
(CO-Psy) et directeurs de CIO (DCIO). Cette décentralisation des CIO
s’accompagnerait d’une remise en cause des missions et du statut des personnels

En effet, la décision de faire passer les personnels sous une double autorité, Etat et Région
inaugurerait un nouveau style de fonctionnaires, dépendant de l’Education nationale le matin
et de la Région l’après midi ! Les conflits de priorité, de qualité du travail et le non respect
des missions et des conditions d’exercice seraient nécessairement au rendez-vous. Ce sont
les élèves qui feraient, les premiers, les frais de cet écartèlement puisque les personnels,
normalement formés et qualifiés pour les accompagner, les conseiller contribuer à leur
réussite, seraient encore moins présents dans les établissements scolaires. Les et les
directeurs de CIO se retrouveraient isolés, soumis à des conditions d’exercice ingérables
transformant leur statut et leurs conditions de travail (horaires, congés..).

L’intersyndicale des CO-Psy et des DCIO juge ses propositions très graves pour l’avenir de
l’orientation scolaire et du service public d’éducation et d’orientation. Elle appelle les
personnels à se réunir dès la semaine de la rentrée en assemblée générale, à informer
largement les parents et les élus, à signer et faire signer la pétition intersyndicale et à
intervenir en direction des Recteurs et du ministre. Le réseau des CIO doit être maintenu
dans l’Education nationale. Les CO-Psy et les DCIO doivent continuer à exercer la totalité de
leurs missions dans les établissements scolaires et les CIO.

Les organisations syndicales attendent des évolutions positives et des engagements précis
sur ces propositions. Si ces intentions étaient maintenues dans le projet de loi,
l’intersyndicale appellera les personnels à une mobilisation nationale pouvant s’inscrire dans
un cadre d’actions plus larges.

121024_CP_Intersynd Orientation_Loi.

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr