communiqué SNFOLC

POUDRE AUX YEUX - Réforme du Lycée : FILLON au secours de CHATEL

21 septembre 2011

jeudi 22 septembre 2011


Le SNFOLC s’indigne du décalage entre les propos de François FILLON et la réalité à laquelle sont confrontés les élèves et les professeurs.

Le Premier Ministre affirme qu’il veut « faire évoluer notre système d’enseignement vers une personnalisation pour mieux prendre en compte les besoins des élèves ». Il ne pourra pas escamoter la réalité, celle établie par le rapport de l’OCDE selon lequel le taux moyen de jeunes scolarisés entre 15 et 19 ans est tombé à 84% (89% en 1995). La réalité, c’est aussi la hausse constante des effectifs, de nombreuses classes dépassant les 35 élèves et les travaux en effectifs réduits supprimés en raison de la pénurie qui se généralise. La réalité, ce sont déjà soixante mille postes que le gouvernement de Monsieur FILLON a supprimés, auxquels viendront s’ajouter plus de 14 000 suppressions supplémentaires l’an prochain…

La réalité, derrière la rengaine de « l’autonomie » et de « l’expérimentation », ce sont 12% des chefs d’établissement qui déclarent ne pas pouvoir assurer les horaires nationaux, faute d’une dotation suffisante. Dans le même temps, l’enseignement personnalisé, présenté comme une panacée, s’effectue souvent face à des classes entières. La réalité, ce sont des enseignements d’exploration qui ne sont pas partout offerts, entraînant d’importantes disparités entre les lycées. La réalité, ce sont les conditions de travail des professeurs qui se dégradent dans le même temps que leur mission se voit dénaturée.

Derrière les propos lénifiants de son ministre de l’Education nationale sur la rentrée, F.Fillon n’ignore pas que, dans de nombreux établissements, les personnels rejettent la réforme du lycée et son cortège de conséquences catastrophiques pour leurs missions. Le 1er ministre encourage Luc Chatel à avancer ses pions : autonomie des établissements, éclatement du cadre national des dotations, des programmes et du baccalauréat, et, au centre, liquidation des décrets de 50 sur les obligations de service. Le SNFOLC, qui apporte tout son soutien aux initiatives et aux revendications des collègues à tous les niveaux, ne saurait en aucune manière, se faire le « partenaire syndical » d’une telle évolution.

Montreuil, le 21 septembre 2011

PDF - 62.4 ko
21_sept communiqué SNFOLC Lycée


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr