SNFOLC

Mutations, affectations : un parcours d’obstacles pour des milliers d’enseignants. 18/09/2014

18 septembre 2014

jeudi 18 septembre 2014


Contractuels lauréats du concours réservé

Plus de 20% des lauréats se trouvent affectés en dehors de
leur académie d’origine, qu’ils demandaient. Force Ouvrière
est intervenue à plusieurs reprises auprès des rectorats et du
ministère pour soutenir les demandes de révision d’affectation
de tous les collègues qui ont contacté le syndicat. Le 2
juillet, à notre demande, FO était reçue par le chef adjoint du
cabinet du ministre, exigeant qu’il prenne toutes les dispositions
pour stabiliser ces lauréats dans leur académie sous
forme d’affectation à titre provisoire ou définitive et que tous
les lauréats contraints à la démission aient la garantie du
réemploi en CDD ou CDI à la rentrée.
Le ministère affirme que des consignes ont été adressées aux
rectorats pour le réemploi des contractuels en CDI, mais
maintient le refus de revoir les affectations. Or, en maintenant
la situation en l’état, le ministère prend la responsabilité du
renoncement de plusieurs dizaines de contractuels à l’accès
à la titularisation. Face à une loi Sauvadet présentée par le
ministère comme un véritable plan de titularisation pour 10 000
contractuels sur quatre ans, les faits parlent d’eux-mêmes : 37%
de postes mis aux concours n’ont pas été pourvus, dans le
même temps, le nombre de contractuels ne cesse d’augmenter.
Affectation académique des stagiaires 2014
Le syndicat est également intervenu auprès du ministère en
juillet pour que soient réexaminées des affectations académiques
posant problème : points non comptabilisés, affectations
non prévues par la note de service ministérielle.
Enseignants TZR
Les opérations de la phase d’ajustement de juillet, dans les
académies où elle a été maintenue, ont été fortement entravées.
Ainsi à Bordeaux, aucun TZR n’a pu être affecté à la
mi-juillet, le rectorat ne disposant pas d’informations suffisantes
notamment en ce qui concerne les BMP vacants. Au
fil des suppressions de postes, des diminutions de moyens
dans les établissements, et conséquence de la mastérisation,
les services des TZR se sont émiettés sur 2, 3 voire 4 établissements.
Dans ces conditions, il est difficile pour les enseignants
TZR d’intégrer une équipe et d’assurer sereinement
leur mission d’enseignement dans un cadre de travail déjà
fortement dégradé par les contre-réformes.

PDF - 610.5 ko
mutations parcours d’obstacles - 14-09-14

<art38>


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr