SNFOLC

Mutations Intra-académiques - Le mouvement de tous les dangers - 17 mars 2014

17 mars 2014

mardi 18 mars 2014


Les Formations paritaires mixtes nationales
(FPMN) relatives aux affectations
à l’issue de la phase
inter-académique du mouvement, se
sont tenues début mars. Près de 28000
demandes ont été recensées par le ministère,
soit une augmentation de 14%
par rapport à 2013, parmi lesquelles
9000 demandes de rapprochement de
conjoints. Désormais les candidats devant
ou souhaitant participer à la phase
intra-académique sont invités à saisir
leurs voeux sur le serveur SIAM. Il est
hautement prévisible que le mouvement
intra connaîtra une paralysie,
d’où la nécessité de bien affiner sa stratégie
et de contacter le syndicat pour
être conseillé(e).

Phase inter : la cellule info-mobilité du
ministère

Les candidats à l’inter ont été contactés
par le ministère pour les informer de
leur projet d’affectation académique.
FO a refusé que cette annonce du projet,
avant la tenue des commissions paritaires,
ne soit synonyme de refus
d’améliorations ou de rectifications.

Nous avons demandé, dans l’intérêt de
tous les candidats, des capacités d’accueil
supplémentaires, notamment là
où elles étaient inexistantes.

Les capacités d’accueil insuffisantes :
le principal obstacle à la mobilité

Les changements opérés par le ministère
dans le calcul du barème (comme
l’augmentation des points liés aux années
de séparation, ou les 200 points
pour les rapprochements de conjoints
vers des académies non-limitrophes)
ne sauraient masquer la réalité : des
barres d’entrée mirobolantes dans un
grand nombre de disciplines. Faudrait-il
en conclure que les barres (barème du
dernier candidat muté) sont élevées car
les besoins des académies seraient faibles
 ? La réalité concrète, vécue dans
les établissements, montre pourtant
que les besoins sont très élevés pour
réduire les effectifs et améliorer les
conditions de travail des enseignants.
Ce ne sont pas les besoins qui sont insuffisants,
mais le refus du ministre de
répondre à ces besoins !

Une paralysie du mouvement intra est à
craindre

A la rentrée 2014, les lauréats du
concours exceptionnel (admissibilité
en 2013, admission en 2014) seront
maintenus dans l’académie où ils ont
passé leur concours. Des blocs horaires
à temps plein devront être réservés par
les rectorats pour accueillir ces nouveaux
stagiaires.

Pour les lauréats des
concours externes, leur temps de service
– selon le concours, selon l’obtention
ou non du Master 2 – sera compris
entre 7 et 10 heures : là encore, des
blocs horaires leur seront réservés. Ces
éléments, conjugués à la carte scolaire
insuffisante imposée aux académies
par le ministère, font craindre un blocage
des mouvements intra.

Plus que jamais : prenez contact avec le
SNFOLC

Dans ce contexte précis, il est très important
que les collègues contactent le
SNFOLC pour être conseillés dans la
formulation de leurs voeux, et faire suivre
leur dossier. Si, en règle générale,
toute erreur de stratégie peut avoir des
conséquences lourdes, cela est d’autant
plus vrai aujourd’hui.

Le 16 pages spécial intra livré avec le journal national donne une série d’indications
et d’éléments qu’il faut connaître pour constituer son dossier d’affectation intra-académique.
Un conseil indispensable : prendre contact avec le syndicat dans son académie
d’affectation. S’en sortir seul est impossible.

Joindre votre section SNFOLC académique

PDF - 573.5 ko
article_mut-intra
Consultez sur ce site notre « Dossier mouvement intra 2014 » :


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr