(article du Syndicaliste FO des lycées et collèges n°381)

Mutations 2012 : Du droit à mutation à la mobilité. Liens d’inscription

16 mars 2012 et 27 mars

mardi 27 mars 2012

(article du Syndicaliste FO des lycées et collèges n°381)


Dans le corps des ITRF, il n’existe pas de droit à mutation, mais la « mobilité ». Chacun peut postuler pour un poste vacant, (éventuellement à n’importe quelle période de l’année) mais celui-ci est attribué sur entretien, sans aucun barème ni justification encas de refus, comme dans le privé !

Dès la rentrée 2012, ni les techniciens, ni les adjoints techniques de laboratoire devenus, ATRF ou TRF depuis le 1er septembre 2011, comme les TOS, passés aux départements et régions, ne peuvent plus bénéficier d’un système de mutation sur barème.

Les agents, sans le moindre accompagnement de l’administration, se portent candidats aux offres affichées, vont en entretien mais ont le sentiment de n’être reçus que pour la forme. Cette mobilité n’est synonyme que d’humiliations, de frustrations et de perte de temps !

Les ITRF des universités, ont toujours rencontré ces problèmes : la plupart des établissements ne respectent pas les règles en termes de mutation et d’ouverture de concours !.

Et pourtant, tout les ans, le ministère envoie une circulaire aux différents établissements pour leur rappeler l’affichage des postes vacants !

A titre d’exemple pour l’année 2009 :

  • - 668 postes offerts au concours de technicien et seulement 51 sont affichés sur la Bourse Emploi.
  • - Concernant les ATRF, c’est encore pire ! Rien n’a jamais été prévu pour eux !
  • Certains titulaires ont contacté ces centres affectataires pour savoir si un ou des postes étaient à pourvoir. Une réponse négative leur a été formulée alors que des postes sont proposés au concours par ces mêmes centres !

Des titulaires ou stagiaires se retrouvent ainsi dans une situation scandaleuse où, pour obtenir un poste là où ils le désirent, doivent se réinscrire et passer un concours dont ils sont déjà titulaires.

Ajoutons que les collègues, en cas de suppression de leur poste, n’ont plus la garantie d’en retrouver un ailleurs en établissement scolaire, correspondant à leur concours de recrutement (les ITRF sont un cadre d’emploi, et non un statut définissant une fonction et des postes).
La fusion dans le corps des ITRF, c’est la menace de la « mobilité des fonctionnaires » et des reconversions forcées. Où ? Dans quelles conditions ? Pour exercer quel métier ?

FO interviendra auprès des rectorats, des universités, et du ministère :

  • - pour le maintien d’un système de mutation sur barème,
  • - La publication des postes vacants ou susceptibles de l’être.

Rappel : cf. note de la circulaire n°25 sur les mutations des personnels de laboratoire

Mobilité des TRF et des ATRF :

Pour rappel voici les sites :
http://www.biep.gouv.fr/common/jobSearch (bourse interministérielle de l’emploi public)

https://itarf.adc.education.fr/itarf/appitarf (bourse des ITRF)

<art38> <art50>


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr