MATHEMATIQUES ET REFORMES : de mal en pis

vendredi 21 janvier 2011

Contenus des programmes de lycée allégés, effets pervers de la mastérisation sur le CAPES …


Le ministère vient de passer commande, auprès du groupe d’experts, des futurs programmes de terminales S et ES et des enseignements de spécialité pour février 2011.

Une même logique : tronçonner les programmes existants pour les caler sur les nouveaux horaires. Par exemple, en terminale S l’enseignement de la géométrie se réduirait à quelques rudiments de géométrie analytique dans l’espace, les nombres complexes pourraient être supprimés, l’étude des limites allégée… Dans ces conditions comment ne pas craindre une chute du niveau scientifique ?

Les effets de la mastérisation du recrutement sont d’ores et déjà perceptibles : le nombre de candidats au CAPES de mathématiques sera insuffisant en 2011 et en 2012.

A la session 2011, 1500 candidats étaient présents aux écrits en novembre pour 950 postes (en 2010, il y a eu 2771 candidats pour 846 places).

Cette année, on ne retrouve en M2, à peu près que les étudiants non reçus en 2010.

En M1 environ 600 étudiants préparent le CAPES de mathématiques et composeront le gros bataillon des inscrits à la session 2012 du fait qu’à la session 2011 le taux de réussite aura été probablement supérieur à 50%.

A l’évidence, la mastérisation détourne de façon catastrophique les étudiants de la préparation du concours.

Le SNFOLC s’adresse à l’Inspection générale de Mathématiques pour être reçu sur ces deux points.


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr