SNFOLC

Collègues de labo, portez vous candidats sur les listes Force Ouvrière. 6 février 2014

6 février 2014

jeudi 8 mai 2014

Elections des CAP ITRF : pour la défense et la reconquête de tous nos droits !


Montreuil le 6 février 2014

Elections des CAP ITRF : pour la défense et la reconquête de tous nos droits !

Cher(e) camarade, cher(e) collègue, nous t’invitons à te porter candidat sur les listes FO aux élections des CAP ITRF. Voici pourquoi :

D’abord parce que Force Ouvrière maintient une position de syndicat indépendant qui fournit un vrai point d’appui pour lutter contre les multiples attaques. Avec notre fédération de fonctionnaires, la FGF-FO, nous n’acceptons ni le gel de la valeur du point d’indice, ni la contre-réforme des retraites, ni la RGPP rebaptisée MAP (« Modernisation de l’Action Publique »), ni les coups portés à nos statuts.

FO n’a pas signé les accords de Bercy qui ont permis la loi liberticide sur la représentativité de 2010. L’abandon du paritarisme des Comités Techniques a pour but de permettre des accords d’établissements dérogatoires « majoritaires » (majorité du CT), en éliminant les syndicats refusant de s’intégrer à l’éclatement des statuts.

Les élections aux CAP des ITRF auront lieu en même temps que les élections aux CT, fin 2014. Toutes ces élections ont une importance capitale pour que FO soit une force incontournable qui permette que les revendications des personnels soient portées auprès de l’administration à tous les niveaux.

Les exigences de FO concernant les personnels de laboratoire sont et restent :

• égalité de carrière sur le plan national, exigence d’un cadrage national conjoint MEN – MESR ;
• droit à mutation ;
• augmentation des possibilités de promotion ;
• de vrais reclassements pour les ex-contractuels titularisés via le concours réservé ;
• retour à un corps spécifique des personnels de laboratoire du second degré ;
• maintien de tous les postes dans les établissements du second degré, lycées et collèges, création des postes nécessaires pour assurer un enseignement expérimental en groupes réduits.

Combattre l’austérité, une urgence sociale et démocratique

Force Ouvrière a fait le choix de la résistance à la politique d’austérité menée par le gouvernement à la suite de sa signature du pacte de stabilité européen à l’automne 2012, élaboré sous le gouvernement précédent.

Force Ouvrière a combattu l’inacceptable contre-réforme des retraites (la retraite à 67 ans, l’allongement de la durée de cotisations à 43 annuités pour obtenir une retraite à taux plein).

Force Ouvrière revendique l’augmentation des salaires, première revendication alors que le gouvernement a décidé de poursuivre le blocage de la valeur du point d’indice, qui n’a pas augmenté depuis 2010 (-14% depuis 2000)

Force Ouvrière refuse le marché de dupes proposé par le gouvernement avec le pacte de responsabilité : exonération totale des cotisations patronales sur la branche famille de la Sécurité Sociale (36 milliards) en échange de prétendues contreparties, dont le seul objectif est d’associer les organisations syndicales à la logique de « l’offre », c’est-à-dire à la baisse des salaires.

18 mars : mobilisation interprofessionnelle pour nos revendications

La politique suivie ne peut que mener à des reculs sans fin : aujourd’hui avec les 30 milliards de cotisation exonérés pour les patrons, c’est le salaire différé, représenté par les cotisations sociales, ce sont les prestations, c’est tout l’édifice de la Sécurité Sociale qui sont menacés !

La confédération Force Ouvrière a donc décidé de faire du 18 mars, jour de l’appel commun des cinq fédérations syndicales de la Sécurité Sociale (FO, CGT, CFTC, CGC, CFDT) à la grève, une journée de mobilisation interprofessionnelle.
Elle s’est adressée aux autres organisations syndicales pour faire de ce 18 mars une journée de grève interprofessionnelle.

Le 4 décembre, le vote Force Ouvrière sera un vote pour un syndicat qui défend les intérêts, les revendications des personnels, qui défend leur statut national.

Vous porter candidat sur les listes Force Ouvrière, c’est aider au renforcement du syndicalisme confédéré et indépendant !

Jacques Paris.
Secrétaire Général.

Documents joints


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr