communiqué SNFOLC

Les mêmes exigences montent de partout : annulation des suppressions de postes, aucune application des contre-réformes à la rentrée 2011

8 février 2011

jeudi 10 février 2011

Suppressions de postes, d’options, de groupes, classes surchargées, regroupements d’enseignements, fermetures de classes et de sections, remise en cause des heures de première chaire avec le regroupement des enseignements dans le tronc commun…et le ministre s’attaque frontalement à nos statuts : extension du dispositif CLAIR, plan sciences (EIST) qui vise à la fusion des disciplines scientifiques, reconversion forcée des professeurs de STI et de physique appliquée, livret de compétences… et la liste ne cesse de s’allonger….


La rentrée 2011 organisée par le ministre est une rentrée impossible

De partout monte l’indignation : cela ne passe pas !

AG dans les établissements, grèves pour aller chercher les postes, délégations massives auprès des IA, des recteurs, rassemblements des personnels pour le maintien de tous les postes avec les organisations syndicales prévus aux rectorat, aux IA, dans l’Eure, dans l’Oise, à Poitiers, le 16 février, dans l’Aisne, le 9 mars, contre la réforme des STI, le 16 à Strasbourg, à Rouen.

En Haute-Loire, la mobilisation sur des revendications précises a permis un premier succès : le rétablissement des sections supprimées au LP d’Espaly a été obtenu. Au lycée Colbert, en Seine-Maritime les personnels obtiennent des reculs du rectorat.

Le ministre doit répondre aux revendications. Comment accepter que certains IA et recteurs répondent que les suppressions de postes qui saccagent l’école publique sont une nécessaire contribution à la réduction des déficits publics !

Ecoles, lycées, LP, collèges, services, FO propose l’action commune sur les revendications

Dans le second degré, un communiqué national commun a été adopté par le SNFOLC, le SNETAA-FO, le SNES-FSU, le SNEP-FSU, le SNUEP-FSU, la CGT Educ’action, le SNALC-CSEN, le SNCL-FAEN, Sud Education. C’est un pas pour l’action commune sur des revendications claires :
 annulation des suppressions de postes
 lycée, STI2D : abandon de la réforme
 abandon de la réforme Chatel-Pécresse de la formation des enseignants
 arrêt du dispositif CLAIR
 abandon du livret de compétences, aucune obligation de le remplir

La FNEC-FP FO et ses syndicats ont proposé l’action commune à toutes les fédérations syndicales sur une base simple : maintien de tous les postes ! Ce qui est possible dans le secondaire devrait l’être au niveau des fédérations : les postes sont supprimés dans les lycées et collèges comme dans les écoles et les services. On ne s’en tirera pas secteur par secteur, catégorie par catégorie : ce sont les 16 000 suppressions qui doivent être annulées.
C’est sur cette exigence qu’il est possible d’agir efficacement, ce n’est pas en amendant les contre réformes ni en multipliant les journées d’action sans revendications que les postes seront sauvés.

FO appelle les personnels à se réunir dans les établissements avec les organisations syndicales, sur les revendications et à décider des initiatives nécessaires pour obtenir satisfaction.

Montreuil, le 8 février 2011

Documents joints


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr