Communiqué du SNFOLC

Le ministère organise une enquête de « victimation »

17 mars 2011

jeudi 17 mars 2011


Le ministère a lancé une vaste enquête de « victimation » en direction de 18 000 élèves des collèges
publics dans le but de mesurer l’ampleur du harcèlement dont de nombreux collégiens sont victimes.
Il annonce même la proportion de 15 % d’élèves victimes de brimades et de harcèlement qu’ils
exerceraient les uns sur les autres.

Pour le SNFOLC, cette enquête détourne des causes réelles de cette situation dont le ministère porte
l’entière responsabilité.
Le ministère n’aurait pas besoin de financer cette enquête s’il prenait en considération les demandes des
personnels qui dénoncent :
- la hausse des effectifs par classe
- la disparition des heures et des groupes.
- l’accumulation de tâches qui les détournent de leur travail, la plus caricaturale étant les livrets de
compétences.

Il n’était pas nécessaire de réaliser une enquête pour constater que les classes sont surchargées, pour
constater le manque criant de surveillants dans les cours de récréation et pour assurer les études
surveillées.

Pour le SNFOLC, le mal-être des collégiens, le climat de tension qui règnent dans les cours de
récréation et se répercutent dans les salles de classe, sont le résultat des fermetures de milliers de postes
d’enseignants, de CPE, de surveillants en quelques années. Ces suppressions ont entraîné la disparition
des enseignements en groupe et la hausse des effectifs par classe.
Les élèves ne sont pas leurs propres bourreaux, ils sont victimes de la RGPP, de la réforme du lycée et
des plans d’économie budgétaire.

Avec les personnels, le SNFOLC revendique :
- l’arrêt des suppressions de postes : aucune des 16 000 suppressions de
postes prévues pour la rentrée prochaine n’est justifiée.
- le rétablissement des heures et des postes supprimés pour pouvoir
rétablir des conditions de travail
- le rétablissement des 50 000 postes de surveillants supprimés et le
rétablissement du recrutement sous statut d’étudiant-surveillant.
- le recrutement de CPE.

Documents joints


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr