Décembre 2010

Le SNFOLC propose aux collègues la plateforme revendicative ci-dessous.

La plateforme revendicative labos

jeudi 30 décembre 2010

Suite à la réunion Nationale du 2 décembre 2010 des responsables SNFOLC personnels de laboratoire, il a été décidé de soumettre à la discussion de tous les collègues et des autres organisations syndicales la proposition de plateforme ci-dessous.
Les plus qualifiés des personnels non-enseignants, les personnels de labos, sont aussi les plus mal payés. C’est une injustice insupportable !
Ajoutons que nous sommes une profession à risques. Or, l’hygiène et la sécurité sont rarement considérées avec l’importance et l’urgence nécessaires. FO a entrepris de nombreuses démarches à tous les niveaux : les CHS doivent fonctionner, les registres doivent être mis à disposition, les mesures doivent être prises pour assurer notre sécurité.
Confrontés, avec tous les collègues aux réformes de l’Ecole et de la Fonction publique et à la meurtrière RGPP (suppressions de postes, non remplacement d’un départ à la retraite sur deux, mutualisation, polyvalence, …), nous voyons nos postes disparaître des lycées comme cela a été le cas des collèges… Assez !
Quel avenir nous réserve t-on ? Le ministère prépare une nouvelle grande réforme en ce qui nous concerne. Les promesses ne manquent pas. Instruits par l’expérience, nous savons que nous avons tout lieu d’être inquiets. Nous ne voulons pas de vagues promesses, nous voulons des garanties. Nous avons un statut qui nous assure un certain nombre d’acquis. Nous ne voulons en perdre aucun. Nous voulons au contraire des améliorations !


A tous les personnels de laboratoire

Les points essentiels de nos revendications sont :

1- Une vraie revalorisation de notre métier par le passage de tous les ATL de la catégorie C à la catégorie B avec le maintien du statut.

2- Le maintien de nos congés

3- Pas de dégradation de nos missions

4- Pas de mobilité forcée

5- Tous nos travaux supplémentaires doivent être indemnisés avec l’alignement sur le taux le plus élevé qui est celui du ministère de la défense

Les raisons de notre demande de passage de la catégorie C à B pour les ATL et de B à A pour les techniciens, sont qu’aujourd’hui le niveau du travail a beaucoup évolué, les tâches sont de plus en plus lourdes et complexes et demandent des connaissances élevées et à tous les niveaux.
Notre travail exige des préparations de TP du niveau de la seconde jusqu’à celui des classes prépas, voire des BTS et même, dans certains cas, des étudiants de licence professionnelle.

Ces tâches très complexes exigent des connaissances très élevées. Ce n’est pas un hasard si depuis quelques années les admis au concours d’ATP ont un niveau qui dépasse dans la quasi-totalité des cas le niveau Bac (Bac + 2 très souvent). Cela montre bien que le niveau des connaissances nécessaires pour notre travail est à Bac + 2 et par conséquent nous ne pouvons plus accepter de rester dans la catégorie C : notre exigence de passer dans la catégorie B est tout à fait légitime.

Le passage de nos collègues techniciens de laboratoire (qui ont plus d’expérience) de la catégorie B à la catégorie A va de soi.

Notre inquiétude pour l’avenir de notre métier est basée sur les suppressions massives de postes labos et par conséquence la mobilité forcée, une dégradation de nos missions et une surcharge de travail supplémentaire que nous devons combattre en unifiant nos forces.


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr