FNEC-FP-FO

Le 11 juillet, le secrétaire général de la FNEC-FP FO s’adresse au ministre de l’EN à propos des licenciements de stagiaires

11 juillet 2012

vendredi 13 juillet 2012


Objet : licenciement de stagiaires

Monsieur le Ministre,

Dans la continuité de notre précédent courrier, nous nous permettons de nous tourner à nouveau vers vous à
propos de la situation des stagiaires 2011 qui sont aujourd’hui en voie de licenciement.

Comme vous le savez, les stagiaires 2011 ont connu une année d’entrée dans le métier extrêmement difficile.
C’est d’ailleurs ce qu’a souligné le rapport public annuel 2012 de la Cour des Comptes dans ses observations
sur la formation initiale et le recrutement des enseignants. Les stagiaires, constate-t-il, ont un service de fait
supérieur d’un tiers aux obligations de service des personnels titulaires en raison de leur charge de travail et
de formation.

Les jurys académiques se sont réunis en ce début de mois. Des licenciements sont prononcés. Ainsi, à
Créteil, sont prévus onze licenciements de stagiaires dont deux auraient pu bénéficier d’un renouvellement
de stage. En Seine-Saint-Denis, de nombreux professeurs des écoles stagiaires sont eux aussi privés de
renouvellement de stage, voire licenciés. La situation est identique à Amiens ou Montpellier, par exemple.
Ces licenciements concernent notamment des lauréats 2010 qui ont donc subi la première année de mise en
place de la masterisation.

Notre organisation a pris acte de votre lettre aux personnels de l’éducation nationale dans laquelle vous
réaffirmez que vous souhaitez améliorer la situation des stagiaires lors de leur entrée dans notre Ecole. La
circulaire relative aux conditions d’accueil et de formation des stagiaires 2012, commence à modifier leurs
conditions de travail. Vous reconnaissez ainsi l’extrême difficulté dans laquelle ils ont été placés par la
réforme dite de la mastérisation mise en place par votre prédécesseur.

Dans ces conditions, nul ne pourrait comprendre que les stagiaires fassent les frais des conséquences de la
suppression de toute formation initiale. C’est pourquoi nous vous demandons de prendre une mesure
conservatoire, à titre exceptionnel, pour qu’aucun stagiaire ne soit licencié.

Ainsi, ce serait d’une part un signe fort donné à tous les personnels et aux lauréats 2012, et d’autre part, un
encouragement vers le succès adressé aux stagiaires 2011 et 2010 concernés par le renouvellement de stage
ou la menace de licenciement. Ceci permettrait de conforter tous les stagiaires dans le chemin de la réussite,
ce que nous souhaitons tous.

Persuadé que vous entendrez notre demande, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma
très haute considération.

PDF - 88.9 ko

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr