communiqué FNEC-FP-FO

La FNEC FP-FO décide de s’adresser, dès leur nomination, aux ministres en charge des dossiers dans son secteur

9 mai 2012

samedi 12 mai 2012


La FNEC FP-FO entend se situer dans les décisions et orientations définies par
la confédération FO qui n’a donné aucune consigne de vote aux élections
présidentielles et n’en donnera pas pour les législatives.

Dans un contexte européen marqué par la « règle d’or » du traité budgétaire
européen, la FNEC FP-FO défend son cahier de revendications : ni l’emploi, ni
les salaires, ni les services publics républicains, ni la sécurité sociale, les retraites
et l’ensemble de la protection sociale, ni la liberté syndicale et le droit de grève
ne peuvent devenir les variables d’ajustement d’une politique dictée par la troïka
et les institutions européennes. La FNEC FP-FO constate que dans tous les pays
d’Europe, aussi bien sur un plan électoral que par l’action revendicative, les
salariés condamnent cette politique et font valoir leurs revendications.

Parmi les revendications urgentes que la FNEC FP-FO présentera au futur
Ministre de l’Education Nationale figurera la demande d’abroger le décret
instaurant l’évaluation des personnels publié au JO du 8 mai sous la signature des
ministres Fillon et Chatel. La FNEC FP-FO se félicite de l’annonce faite par un
conseiller du Président de la République de l’abrogation de ce décret dès
l’installation du nouveau gouvernement. Les personnels ont obtenu satisfaction.

La FNEC FP-FO demandera au nouveau ministre de revenir sur les conditions
de la rentrée 2012 : en particulier le rétablissement des 14 000 postes supprimés
dans la loi de finances 2012 et d’apporter l’assurance du respect des garanties
statutaires des personnels.

La FNEC FP-FO exprimera aux ministres sa disponibilité pour des négociations
normales et respectueuses qu’elle engagera sur la base de ses mandats.

La FNEC FP-FO s’adressera au ministre en charge de la fonction publique, avec sa
fédération de fonctionnaires la FGF-FO, sur le dossier majeur de la revalorisation
indiciaire en défendant une revendication de rattrapage de la valeur du point
d’indice, ainsi que sur le dossier du « jour de carence » imposé aux fonctionnaires
et agents publics depuis le 1er janvier 2012.

Attachée à un syndicalisme indépendant en toutes circonstances, la FNEC FP-FO
appelle au renforcement de ses syndicats pour aider les personnels à faire valoir
leurs revendications.

PDF - 237.3 ko
communique_CEF_9_mai

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr