FNEC-FP-FO

LE 18 JUIN, FO ALERTE À NOUVEAU LE MINISTRE : Benoît Hamon doit entendre les revendications des personnels ! Communiqué FNEC du 11-06-14

11 juin 2014

vendredi 13 juin 2014


  • -Territorialisation de l’Ecole de la République avec ses rythmes différents de communes en
    communes,
  • - Refondation de l’Ecole sur le dos des personnels avec son lot de réécriture des statuts,
  • - Regroupement et fusions d’Universités,
  • - Révision de la carte des IA à la faveur du découpage de la France en « baronnies » locales,
  • - Mise en place de campus des métiers regroupant région, lycées professionnels et
    entreprises.

Pour la FNEC FP-FO le lot de mesures prises par Vincent Peillon et Benoît Hamon, est
inacceptable. Elles sont dans la droite ligne du pacte de responsabilité et de ses 54 milliards de baisse
des dépenses publiques imposées. Elles sont en concordance avec la volonté de baisser les budgets
des collectivités territoriales de 11 milliards.

Pour FO, les personnels n’ont pas à faire les frais de cette politique dévastatrice socialement,
économiquement et démocratiquement.

La FNEC FP-FO, dans la poursuite des mobilisations impulsées à chaque étape des contre-réformes
des ministres prend ses responsabilités.

FO sera présente dans les IA, les préfectures, au ministère, le 18 juin, répondant ainsi à la
mobilisation des personnels de toutes les catégories, de tous les services.

D’ores et déjà, dans la continuité de l’appel des fédérations de l’éducation nationale et des
territoriaux FO, CGT, SUD, FAEN, dans le Gard, l’Ain , le Rhône, la Gironde, la Somme, les Landes,
le Var avec le SNUIPP…, des rassemblements FO, CGT devant les préfectures et les IA, sont organisés.
Dans la région parisienne, plusieurs départements appellent à se rendre au ministère pour avoir des
réponses suite aux rassemblements de plusieurs centaines de personnels, parents et maires exigeants
des recteurs et IA l’abrogation de la réforme des rythmes scolaires. Des intersyndicales
départementales sont en cours.

Dans l’enseignement supérieur, FO appelle, comme la FERC CGT, à se rendre au ministère le
18 juin contre le regroupement et les fusions d’universités.

Face à des mesures qui vont à l’encontre des droits, des missions, des statuts, de la continuité de
l’enseignement disciplinaire, des diplômes, de l’école une et indivisible,

FO dit au ministre : C’en est assez !
Le ministre doit répondre aux revendications des personnels du ministère de l’éducation
nationale et de l’enseignement supérieur.

Le ministre doit cesser ces contre-réformes qui cassent l’Ecole, l’Université, nos enseignements,
nos missions républicaines.

  • - Non à la réforme territoriale, non à l’école territoriale
  • - Oui à l’augmentation de 8% de la valeur du point d’indice tout de suite,
  • - Non au blocage des salaires à perpétuité.

La FNEC FP-FO s’adresse à nouveau au ministre et appelle les personnels dans les services et les
établissements à réaffirmer leurs revendications.

Rien n’est joué, ni sur les rythmes, ni sur le décret abrogeant les décrets de 1950, ni sur le « travailler
plus » des journées de rattrapage..

Rien n’est clos, la défense des droits, des acquis de tous les personnels est toujours à l’ordre du jour.

Force Ouvrière, l’indépendance, Force Ouvrière la différence.

PDF - 289.4 ko
18_juin-FO_alerte_le_ministre

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr