communiqué SNFOLC

Décrets de 50 : L’IFRAP VEND LA MECHE

14 septembre 2011

jeudi 15 septembre 2011


La Fondation IFRAP, « think-tank » qui se donne pour mission d’étudier « l’efficacité
des politiques publiques », vient de trouver la pierre philosophale. Le 9 septembre, cette
fondation a publié un article proposant une augmentation de deux heures du temps
d’enseignement des professeurs certifiés et de… cinq heures pour les agrégés. Arguant du
temps de travail des professeurs allemands et de la moyenne européenne, l’IFRAP estime
que cet horaire permettrait d’économiser 44000 postes.

Le SNFOLC constate que cette découverte de génie surgit à point nommé, pour
préparer les esprits à l’abandon des statuts de 1950, fixant le temps de service des
professeurs.

Le SNFOLC considère qu’il est purement et simplement scandaleux d’utiliser les
personnels de l’Education Nationale, dont les conditions de travail et le pouvoir d’achat se
sont déjà lourdement aggravés, comme une variable d’ajustement destinée à renforcer la
politique d’austérité. Pas plus que les autres salariés, les professeurs ne sont responsables
de la crise ni de la dette, et l’acharnement dont ils sont aujourd’hui l’objet relève d’une
stratégie d’Etat visant à saper les fondations du service public d’enseignement. La situation
dans les établissements montre que c’est la politique gouvernementale qui est
responsable de la dégradation générale. Les projets de refonte statutaire vont de pair avec
les suppressions de postes.

Le SNFOLC, qui participe, le 1er octobre, sous la présidence de Jean-Claude MAILLY
et en présence de Danielle SALLENAVE, de l’Académie Française, à un grand colloque sur
l’Education organisé par la FNECFP-FO, ne manquera pas d’y affirmer la nécessité
impérative de défense du statut des professeurs. Il se battra sans relâche pour mettre en
échec une politique injuste fondée sur le principe qu’il n’y a pas de limite à l’austérité.

Le SNFOLC appelle tous les personnels à voter, du 13 au 20 octobre, pour les listes
FO aux Comités Techniques Ministériels et Académiques, ainsi qu’aux Commissions
Administratives Paritaires Nationales et Académiques, pour la défense du statut et l’arrêt
des contre réformes.

Montreuil, le 14 septembre 2011

PDF - 48.7 ko
IFRAP_communiqué SNFOLC 14_sept11


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr