FNEC-FP-FO

Grève nationale d’avertissement mardi 12 février 2013. Communiqués de l’interfédérale de l’Education et de la FNEC-FP-FO

30 janvier 2013

mercredi 30 janvier 2013

Pour l’abrogation du décret sur les
rythmes scolaires ! Pour l’abandon
du projet de loi sur l’école !


La FNEC FP FO est partie prenante de l’appel des fédérations de l’Education nationale à la grève le 12 février. La
proposition de Force Ouvrière et de la CGT d’une grève nationale pour l’abandon du projet de loi et l’abrogation du
décret sur les rythmes scolaires, reprise notamment par SUD, a été rejetée par les responsables de la FSU dans la
réunion des fédérations. Pour leur part, l’UNSA et la CFDT ont fait savoir que ces revendications n’étaient pas les leurs.

Chacun prend ses responsabilités.

Au moment où le rejet du décret sur les rythmes scolaires à Paris et en province est massif de la part de tous les
personnels du premier degré, au moment où tous les aspects de la loi de territorialisation de l’école de monsieur Peillon
sont rejetés aussi bien dans le premier degré que dans le second degré et alors que le ministre est sourd aux grèves,
rassemblements, délégations et manifestations qui se sont déroulés la semaine dernière en appui aux milliers et milliers
de pétitions et motions, c’est maintenant qu’il faut la grève unie sur des revendications claires, celles des personnels, pour
faire reculer le ministre.

  • • Nous ne voulons pas de l’école du socle de compétences,
  • • Nous ne voulons pas des services partagés école-collège,
  • • Nous ne voulons pas travailler dans les écoles le mercredi matin,
  • • Nous ne voulons pas de la régionalisation de la formation professionnelle,
  • • Nous ne voulons pas de l’abandon aux régions de l’orientation scolaire,
  • • Nous ne voulons pas des contrats tripartites Etat-collectivités-établissement imposés aux lycées et collèges,
  • • Nous ne voulons pas de la double tutelle Etat - collectivités sur nos missions et conditions de travail,
  • • Nous voulons rester fonctionnaires d’Etat.
    Voilà ce que veulent les personnels, voilà ce qu’ils disent, voilà ce qu’ils veulent que leurs organisations expriment, voilà
    ce que le ministre pour l’instant refuse d’entendre.

C’est le ministre qui prend la responsabilité du conflit et personne ne pourra masquer les responsabilités de chacun.

Samedi dernier, le ministre a publié son décret sur les rythmes scolaires.

Il n’est plus temps d’hésiter, il n’est plus temps de s’abstenir, Force ouvrière prend ses responsabilités

La FNEC FP FO appelle ses sections et syndicats et leurs adhérents à multiplier les réunions d’information, à convoquer
les assemblées générales dans les écoles, les lycées, les collèges, les lycées professionnels et les services pour
préparer la grève unie sur les revendications.

La FNEC FP FO appelle à prendre toutes les initiatives de réunions intersyndicales à tous les niveaux, établissements
localités, départements académies pour organiser la grève sans aucune exclusive sur les revendications définies par la
réunion des fédérations syndicales du 28 janvier.

Abrogation du décret sur les rythmes scolaires !
Abandon du projet de loi sur l’école !
Grève nationale le 12 février !

PDF - 156.8 ko
tract_12_fevrier

==============================================

CGT-FERC FNEC-FO-FP SUD éducation CNT éducation FAEN

Appel de l’interfédérale de l’éducation pour Une grève nationale le 12 février

Le gouvernement ne rompt pas avec les politiques précédentes, les salaires des fonctionnaires ne sont toujours pas revalorisés, les conditions de vie et de travail continuent de se détériorer pour les élèves et les personnels.

  •  Le projet de loi d’orientation sur l’école ne répond pas aux besoins de l’école publique.
    Nous ne pouvons pas nous satisfaire de voir que les fondements idéologiques mis en place par la loi Fillon de 2005, comme le socle commun, ne sont pas remis en cause par ce projet de loi sur l’école.
  •  Avec le pilotage des cartes de formation professionnelle, la prise en charge des services d’orientation par les régions et le transfert aux collectivités locales de missions dans le premier degré, un cap supplémentaire sera franchi dans une logique de territorialisation de l’école.
  •  Contrairement à ce qui est annoncé par Vincent Peillon, dans le premier degré, la réforme des rythmes scolaires va dégrader les conditions d’apprentissage des élèves et de travail des personnels.

Cette raison a conduit nos fédérations à voter contre le décret sur l’aménagement du temps scolaire qui nous a été présenté.

La publication, par le ministre, de ce texte rejeté par l’écrasante majorité des personnels et des collectivités territoriales est inacceptable.

Les fédérations FERC CGT, FNECFP FO, SUD ÉDUCATION, CNT, FAEN, réunies le lundi 28 janvier 2013, soutiennent les initiatives qui ont déjà été prises et qui seront prises par les personnels et leurs organisations syndicales.

Elles appellent les personnels à se réunir et à construire la mobilisation par la grève le 12 février 2013

  • ⇒ Pour une amélioration des conditions de travail et de rémunération,
  • ⇒ Pour l’abandon du projet de loi d’orientation sur l’école,
  • ⇒ Pour l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires.

Les fédérations syndicales de l’éducation se retrouveront rapidement
après le 12 février pour envisager les suites à donner à cette action.

PDF - 234.4 ko
Tract_Interfederal appel_12_fevrier

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr