Lettre aux adhérents PLP du SNFOLC.

FO, première force syndicale chez les PLP - juin 2011

juin 2011

samedi 18 juin 2011

Nous te faisons parvenir la lettre que j’ai signée avec
Christian Lage, secrétaire général du SNETAA-FO, à l’intention
de tous les adhérents PLP du SNFOLC.

Nous sommes à la veille d’élections professionnelles
(elles auront lieu par voie électronique du 13 au 20 octobre
prochains) de première importance puisqu’elles
détermineront la représentativité des organisations syndicales
selon les nouveaux critères découlant des accords
de Bercy.

L’affiliation du SNETAA, devenu SNETAA-FO, sur la base
de valeurs et de principes partagés avec la CGT-FO est
d’une d’une grande importance.

L’intégration du SNETAA aux structures de la CGT-FO,
comme c’est naturel, se fait de façon graduelle, dans le
respect des uns et des autres. C’est ainsi que des responsables
du SNETAA siègent à la Commission Exécutive
de la FNEC-FP FO et au secrétariat fédéral et que René
Michoulier,membre du secrétariat national du SNFOLC et
responsable du secteur PLP, participe aux travaux du bureau
national du SNETAA-FO.

Cette intégration crée aussi une situation inédite dans la
mesure où le SNFOLC syndique aussi des PLP. C’est en
prévision de l’échéance des élections professionnelles,
du 13 au 20 octobre prochain, qui arrive très rapidement
et qui constitue la première urgence, que nous vous
adressons la lettre ci-dessous afin de vous exposer comment
nous avons ensemble fait face à cette situation.

Jacques PARIS, secrétaire général du SNFOLC
le 26 mai 2011


Le SNETAA-FO, premier syndicat des PLP, a décidé le 14 octobre dernier de s’affilier
à la FNEC FP FO
. Cette décision a été motivée par les accords de Bercy signés
par la CGT, la CFDT, l’UNSA, SUD, la CGC et pas par FO. Ceux-ci ont été transcrits
dans la loi du 5 juillet 2010 par le gouvernement.
Ils visent en particulier à remodeler le paysage syndical au profit dans un premier temps
de 2 pôles CGT-FSU et UNSA-CFDT dans le but de créer un cadre de dialogue social
« rénové » permettant au gouvernement de mieux faire passer ses « réformes » (retraites,
sécurité sociale, statut de la fonction publique, décentralisation...).
Nous avons vu cette stratégie à l’oeuvre lors du conflit sur les retraites où ces organisations
ont refusé de revendiquer le retrait du projet gouvernemental et d’appeler à la grève
interprofessionnelle comme le proposait la CGT-FO. Le résultat de cette orientation a
été d’épuiser le mouvement dans des journées d’action à répétition et…d’accompagner
la contre-réforme gouvernementale.

L’affiliation du SNETAA à la FNECFP-FO s’est faite sur la base de valeurs partagées
avec la CGT-FO :
indépendance syndicale et charte d’Amiens, attachement à la liberté
et au pluralisme syndical, laïcité, défense des services publics, du statut de la fonction publique et des statuts particuliers, en particulier celui des PLP, attachement à
l’existence des LP, au caractère national des programmes et des diplômes.
Nous partageons une même opposition à la RGPP (qui touche de plein fouet les LP
comme tous les service publics) et à la régionalisation de l’Education Nationale, à leurs
conséquences pour la formation professionnelle initiale dans le cadre des LP.

Ce n’est pas trop dire que cette affiliation a une portée historique : à la suite de l’éclatement
de la FEN en trois morceaux, qui a maintenu la grande majorité des enseignants
depuis 1947 dans « l’autonomie » syndicale, le SNETAAa décidé, contrairement à ceux
qui ont constitué la FSU et l’UNSA et sont restés dans l’autonomie, de tourner la page
et de rejoindre le syndicalisme confédéré.

Une étape cruciale pour les LP et les PLP

La réforme de la formation professionnelle que prépare aujourd’hui le gouvernement,
sous prétexte de « modernisation », vise à intégrer les LP dans un vaste ensemble où seraient
mêlés à la formation initiale, l’apprentissage, les GRETA et la formation continue, les dispositifs d’aide à la ré-insertion des chômeurs, etc,
c’est-à-dire, la mort des lycées professionnels. Cette évolution a été préparée par le « lycée des métiers ». Le SNFOLC et le SNETAA-FO sont fondamentalement
attachés à la spécificité des lycées professionnels et du statut des PLP.

Les prochaines élections professionnelles auront lieu du 13 au 20 octobre prochains par voie électronique. Elles détermineront la reconnaissance
légale des organisations syndicales par l’Etat-employeur dans tous les ministères, comme (disposition tout à fait nouvelle !) au plan académique et
plus généralement au niveau de la Fonction Publique.

Nous sommes convaincus que ceux qui espèrent que le nouveau dispositif serait fatal à FO et au SNETAA en seront, nous en sommes convaincus
pour leurs frais.

Il y aura deux types de votes.

Le vote pour les Comités Techniques (CT ministériel et académique)

Les listes seront des listes présentées par la FNECFP FO. Les personnels de toutes catégories (titulaires ou non, administratifs, enseignants des premier
et second degré, chefs d’établissement...) constituent un seul corps électoral. Les listes de la FNECFP dans leur composition comporteront des
personnels de toutes ces catégories. Le vote aux CT sera un vote FNECFP FO. La représentativité légale dépendra de l’obtention d’un siège dans
le CT du niveau considéré.

Pour le CT en votant FNECFP FO, vous voterez aussi SNFOLC, vous voterez SNETAA-FO.

Le vote pour les Commissions Administratives Paritaires (académiques et Nationales)

Afin d’identifier les listes comme celles présentées par le premier syndicat des PLP, tout en identifiant son appartenance fédérale et confédérale à
Force Ouvrière, les listes seront des listes SNETAA-FO au niveau de toutes les académies comme au niveau national.
Il s’agit, ce qui n’est pas un enjeu négligeable aussi de préserver la place du SNETAA comme premier syndicat des PLP.

Les militants PLP du SNFOLC en seront partie prenante, ce qui sera d’ailleurs indiqué sur les professions de foi et y figureront en position éligible
pour renforcer le travail commun déjà engagé.
Pour les CAP, en votant SNETAA-FO, vous voterez FO, vous voterez aussi pour le SNFOLC.

Nous comptons donc sur toi, comme sur chaque adhérent du SNFOLC et du SNETAA-FO, pour prendre bien entendu toute ta place dans la campagne
engagée jusqu’aux élections qui se dérouleront (par internet) du 13 au 20 octobre prochain : pas une voix ne doit manquer aux listes du SNETAA-
FO.

Jacques PARIS et Christian LAGE, SG du SNFOLC et du SNETAA-FO

PDF - 80.7 ko
lettre_aux_PLP 1

P.-S.

509


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr