FNEC-FP FO

FNEC-FP FO Intervention de Luc Bénireau à la fin de la manifestation parisienne jeudi 28 mars 2013 : nous avons pris nos responsabilités, nous ne lâcherons pas !

28 mars 2013

mardi 2 avril 2013

Intervention de Luc Bénizeau (SNUDI-FO 94),
au nom de la FNEC FP-FO à l’issue de la manifestation du 28 mars


La FNEC FP-FO, fédération Force Ouvrière de l’enseignement, a appelé aujourd’hui à la grève et à manifester avec les Fédération nationales CGT, SUD et CNT pour le retrait de la loi Peillon, pour l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires qui lui est accolé.

Cette grève se déroule au moment où la loi Peillon est discutée au sénat après avoir été adoptée en première lecture par les députés à l’Assemblée Nationale.

La loi Peillon c’est la territorialisation de l’école !

La loi Peillon c’est la formation professionnelle placée entre les mains des Régions !

La loi Peillon c’est la casse des diplômes et examens nationaux !

Nous avons pris nos responsabilités ce jour après le succès de la grève du 12 février parce que le mandat du 12 février doit être défendu.

Dans les écoles du Val-de-Marne, l’unité des enseignants avec les syndicats SNUDI-FO, SNUipp, SE-UNSA, Sud Education, CGT, pour le retrait du décret sur les rythmes scolaires, a abouti à ce que tous les Maires qui avaient annoncé qu’ils appliqueraient le décret en septembre 2013 dans leur commune y renoncent les uns après les autres.

Aujourd’hui même, jeudi 28 mars à 10h le Député Maire de Cachan vient de jeter l’éponge et a annoncé dans un communiqué qu’il demandait le report

Aujourd’hui 28 mars, sur 47 communes que comptent le département, il ne reste plus qu’un seul Maire qui compte encore mettre en œuvre la réforme des rythmes à la rentrée 2013. Le Député Maire de Fresnes se sent de plus en plus seul. 97% des enseignants de la ville de Fresnes sont en grève aujourd’hui. Tous les syndicats du Val-de-Marne appellent au rassemblement ce soir devant la Mairie de Fresnes à 20h30 au moment où se tient le conseil municipal. Le Maire de Fresnes devra reculer !

Nous n’accepterons pas plus en 2014 ce que nous refusons en 2013.
Nous n’accepterons pas la territorialisation de l’école, la casse de nos statuts !

Nous n’accepterons pas la mise en place du décret Peillon.
C’est notre mandat, c’est le mandat du 12 février.

La loi Peillon devra être abandonnée et le décret sur les rythmes abrogé.

Les Fédérations nationales se réuniront à nouveaux dans les jours qui viennent.

Nous vous appelons à vous réunir en Assemblées générales dans les établissements, à multiplier les prises de position :

Abrogation du décret ! Abandon de la loi Peillon ! Satisfaction des revendications !

Nous ne lâcherons pas !

Communiqué SNUDI-FO 94 le 28 mars à 23h


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr