FNEC FP FO

FNEC FP FO - Communiqué du 29/08/2013 : Retraites et rentrée scolaire

29 août 2013

vendredi 30 août 2013


La rentrée scolaire 2013, « celle de la mise en oeuvre de la refondation » selon le ministre Peillon, va intervenir quelques
jours après l’annonce du projet Ayrault qui poursuit et aggrave la loi Fillon sur les retraites.

La FNEC FP FO appelle tous les personnels à répondre à l’appel des confédérations FO et CGT, rejointes par la FSU
et Solidaires, à la journée nationale interprofessionnelle de grèves et manifestations le 10 septembre prochain contre le
projet de réforme des retraites, pour l’augmentation de salaires, pour la création de postes et d’emplois.

Ainsi les mesures de « refondation de l’école » commencent par l’annonce que les personnels de l’éducation nationale
qui débutent leur carrière en moyenne à 26 ans partiraient à 69 ans pour une retraite à taux plein. Tout un programme !

La FNEC FP FO s’adresse à tous les niveaux aux syndicats et fédérations (FSU, CGT, SUD) pour des appels communs
à la grève et aux manifestations du 10 septembre.

L’année scolaire 2012-2013 a été marquée par une très grande mobilisation de tous les personnels de l’Education
nationale en défense de leurs salaires de leurs garanties statutaires et de leurs conditions de travail contre les mesures
annoncées et décidées par le ministre Peillon sur les rythmes scolaires et la mise en place de l’école territorialisée, de
l’école du socle de compétences.

Pour la FNEC FP FO, la rentrée va se dérouler dans un climat d’une extrême tension, car, comme le déclare Jean Claude
Mailly, secrétaire général de la cgt-FO, « la politique menée aujourd’hui n’est pas très différente de la précédente. On
est toujours dans l’entonnoir de l’austérité avec le gel du salaire des fonctionnaires, l’augmentation des impôts, la
hausse à venir de la TVA… Cette logique libérale est suicidaire. On va dans le mur. …La situation est volcanique... »

Cette rentrée va être marquée par une aggravation des conditions de travail des personnels et des élèves : les postes manquent,
les moyens manquent, les personnels manquent. Les emplois précaires à temps et salaires partiels sont
substitués aux postes de fonctionnaires, les contre réformes continuent à désorganiser le fonctionnement des
établissements. Nous sommes loin de la « rentrée apaisée » dont parlent le ministre et ses soutiens.

Le ministre annonce qu’il veut maintenant entamer l’acte II de la « refondation de l’école » en mettant en adéquation
les statuts et les obligations de service des personnels avec les nouveaux besoins de son école du socle territorialisée.
Les garanties statutaires des personnels sont désignées comme l’obstacle.

Pour le ministre, le statut des enseignants
« est un point de blocage » . Il veut faire « évoluer les missions des enseignants » pour le lever. Et le ministre veut
associer les organisations syndicales à cette remise en cause...
Ce sera sans Force Ouvrière qui reste et restera un syndicat indépendant agissant pour la défense des revendications,
l’augmentation des salaires, la défense des statuts et informera les personnels de ce qui se prépare contre leurs
garanties statutaires.

La FNEC FP FO appelle tous ses syndicats et ses sections à se réunir avec les personnels pour préparer la grève et les
manifestations du 10 septembre, à établir dès la rentrée les revendications urgentes dont ils demandent la satisfaction
et à prendre toutes les initiatives nécessaires pour les faire valoir en particulier auprès des DASEN et des recteurs. La
FNEC FP FO demande audience au ministre de l’Education nationale.

PDF - 37.3 ko
Rentree_scolaire communique_FNEC

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr