Communiqué de la FNECFP-FO

Evaluation : rejet unanime, le ministre doit retirer ses projets

lundi 26 mars

samedi 31 mars 2012

Communiqué


La FNEC FP FO propose à toutes les organisations syndicales de demander en
urgence une audience au ministre Chatel : « Monsieur le Ministre, vos textes sont
unanimement rejetés, nous vous demandons de les retirer, nous vous demandons de
ne pas les publier ».

La FNEC FP FO invite ses sections et syndicats, dans tous les départements à
proposer à toutes les organisations syndicales d’organiser les délégations communes
auprès des Inspections académiques et des rectorats pour déposer la même demande
sur la base des prises de position, motions et pétitions rassemblées localement. En
tout état de cause, Force Ouvrière organisera ses délégations.

Les organisations syndicales de la Fonction publique de l’Etat ayant refusé de
siéger au Conseil supérieur de la Fonction publique de l’Etat (CSFPE) du 21 mars,
les textes concernant l’évaluation des enseignants n’ont pas été examinés. L’examen
de ces textes par le CSFPE est indispensable avant toute publication. Ils seront
représentés les 29 mars et 3 avril.
Les organisations syndicales de la Fonction publique de l’Etat refusent ainsi de
cautionner les projets du ministre Chatel. Leur attitude est la même que celles des
fédérations syndicales de l’éducation nationale qui ont, à l’unanimité, voté contre les
textes ministériels (y compris la CFDT qui s’est ralliée finalement au vote contre).

Dans toutes les académies et tous les départements sans exception, les Comités
Techniques ont adopté des voeux de rejet de ces textes, voeux présentés par les
organisations syndicales unanimes. Dans le même temps, par milliers et milliers,
pétitions, motions, délégations se sont multipliées, exigeant l’abandon des textes
instaurant l’arbitraire et ralentissant le déroulement de carrière des enseignants.

Le 15 décembre dernier puis le 31 janvier, en grève et en manifestations avec les
organisations syndicales (à l’exception de la CFDT), les enseignants ont exigé du
ministre qu’il abandonne ses projets.

Il serait incompréhensible qu’une décision d’annulation ne soit pas prise, tout comme
il serait incompréhensible que les 14 000 postes fermés pour la prochaine rentrée ne
soient pas dès maintenant rétablis afin que la rentrée scolaire de septembre 2012 ne
soit pas une catastrophe.

Montreuil, le 26 mars 2012.

PDF - 240.7 ko
Evaluation-rejet unanime communiqué_fnec

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr