EPS et UNSS : Le ministre étrangle l’UNSS

23 juin 2011

samedi 25 juin 2011


La direction nationale de l’UNSS, dont le président est le ministre de l’Education Nationale, le directeur national et les soixante membres qui composent l’Assemblée Générale (professeurs, chefs d’établissement, IA-IPR, représentants du personnel) ont adopté le principe du « forfait forcé » pour supprimer l’achat des licences à l’unité pour les Associations Sportives qui ont moins de 20% de l’effectif de l’établissement adhérent à l’Association Sportive. Ce forfait sera égal aux prix des licences payées en 2010/11 majoré de100 €.

L’argumentation avancée est de faciliter la gestion des adhérents pour les A.S. et pour la Fédération.

La vérité est que le gouvernement a réduit le financement de l’UNSS à hauteur de 131900 € soit 5% du budget !

« Par cette mesure, vous (la direction de l’UNSS, ndlr) incitez les A.S., pour pouvoir fonctionner, voire exister, à rechercher des financements et à exercer des pressions sur les familles, sur l’établissement, sur les collectivités locales ou sur la sphère économique privée. » C’est en ces termes que les responsables des districts UNSS du Maine et Loire ont caractérisé cette mesure d’économie budgétaire dans une lettre où ils demandent le retrait de cette mesure.

Déjà en 2010, le prix des licences a augmenté de 20 %. Pour la rentrée 2011, cette mesure équivaudrait àune nouvelle augmentation d’environ 20%. Entre 2009 et 2011, la part de financement par les licences de l’UNSS passera de 67% à 73.34 % du budget de l’UNSS.

Force Ouvrière ne peut accepter le désengagement progressif de l’Etat.

Pour le SNFOLC, la particularité de l’UNSS est d’être une « composante » de l’EPS, comme le définit l’article 1 des statuts de l’UNSS. Cette mesure est lourde de sens au moment où le ministre confirme la suppression de 14 000 postes dans l’éducation nationale pour 2012 qui s’ajouterait aux 16 000 supprimés à la rentrée 2011. C’est dans ce cadre que 4 500 postes de professeurs d’EPS ont été supprimés depuis 2006.
Pour FO, le ministre tente une double manœuvre pour « dégager des marges » : vider les AS pour « redéployer » les professeurs d’EPS, vider les AS pour externaliser une partie de la « composante » EPS.

Force Ouvrière demande à la direction de l’UNSS de retirer cette mesure et demande au ministre de prendre toutes les mesures pour reverser la subvention à hauteur des besoins. FO s’associera à toutes les initiatives qui iront en ce sens.

Montreuil, le 23 juin 2011

PDF - 177.6 ko
EPS_UNSS

P.-S.

509


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr