snfolc

Dossier intra 2013

28 février 2013

jeudi 28 février 2013

Sommaire :

  • Soyons pratiques ;
  • Bien faire ses voeux ;
  • Faire ses voeux ;
  • Barème ;
  • Barème : situation individuelle ;
  • Fiches syndicales ;
  • Barème : bonifications familiales ;
  • APV et cas particuliers ;
  • TZR ;
  • Postes spécifiques ;
  • Stagiaires ;
  • Les sections académiques du SNFOLC.

Demandez ce dossier au SNFOLC. Prenez conseil auprès de nos commissaires paritaires.

==============================================
<art38> <art50>

==============================================


Les affectations inter-académiques se sont
déroulées dans le même contexte que les
années précédentes, avec les mêmes caractéristiques
de blocage pour entrer dans les académies
attractives, celles du sud, Paris et
Rennes notamment, avec des centaines d’affectations
non désirées de jeunes enseignants
dans les académies de la banlieue parisienne….

Ce système de mutations à deux étages, à
l’aveugle, réduit toujours plus les candidatures
des personnels titulaires, qui ne se
résolvent le plus souvent à demander une
autre académie qu’en cas de nécessité…
Puisque le ministre (on se souvient pourtant
des promesses de rétablissement de la formation
 !) a maintenu le dispositif d’affectation
des stagiaires sur postes (de 15 heures pour
les certifiés) les rectorats prévoient des supports
en conséquence, réduisant d’autant les
postes disponibles pour les affectations intraacadémiques
des « entrants », des futurs néotitulaires
notamment.

Les admissibles de juin 2013 au concours de
recrutement exceptionnel « Peillon » effectueront
un enseignement de 6 heures en établissement
pendant un an avant de passer
l’oral et devenir stagiaires en cas de réussite.

Les dotations ministérielles de décembre aux
académies ont été calculées délibérément en
tiers de postes (11 292 étudiants admissibles
représentant 3764 ETP –équivalent temps
plein- en moyens d’enseignement).

Mais voilà, les dotations (calcul exclusivement
budgétaire) ne correspondent aucunement
au nombre de futurs candidats admissibles
(d’ailleurs complètement imprévisible,
académie par académie, discipline par discipline).

Aussi les rectorats doivent-ils s’assurer
qu’ils disposeront de suffisamment de
supports pour « caser » ces enseignants nouveau
style. Les prévisions de rentrée se font
donc en prévoyant des « trous » de 6 heures
en quantité suffisante pour l’accueil de ces
futurs collègues. Quitte à fractionner de vrais
postes en trois pour la rentrée ! Pour cela il
est nécessaire de ne pas y avoir affecté de
titulaires, donc de les soustraire au mouvement.

En fait tout se passe comme si on
devait accueillir partout deux promotions de
stagiaires la même année. Certes ils effectueront
6 heures et non 15…
Cette ponction de postes est encore aggravée
par la pléthore de postes spécifiques divers,
des postes fléchés, des postes ambition-réussite,
des postes Eclair….

Faire correctement un dossier de mutation
intra dans ce contexte n’est pas chose aisée.
La prise en compte des multiples paramètres,
en ayant une bonne appréciation de son positionnement
personnel par rapport aux
concurrents et du contexte de sa discipline,
est impossible à réaliser seul.

Le droit à mutation est attaché à notre statut de fonctionnaire d’Etat

  • ■ Rétablissement d’un vrai droit à mutation
  • ■ Tous les postes doivent être mis au mouvement
  • ■ Arrêt des postes profilés
  • ■ Respect de la discipline de recrutement


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr