SNFOLC Lille

Décrets de 50 : courrier de la section de Lille à la rectrice

samedi 7 juillet 2012

Lille

Extrait de la lettre de la section SNFOLC de Lille à la rectrice :


Le 3 octobre 2011, nous vous avions adressé une lettre à propos de la circulaire rectorale du 18 avril 2011 qui incitait les chefs d’établissement à utiliser un nouveau mode de calcul des obligations de service réglementaire des enseignants.

Cette innovation avait été très mal vécue par les collègues, faut-il rappeler que sur une semaine de temps, fin septembre, les enseignants des lycées Mousseron à Denain, Montebello à Lille, Ribot et Blaise Pascal à St Omer et bien d’autres encore s’étaient lancés en grand nombre dans des mouvements de grève ou d’ arrêts de travail, en l’absence d’appel national ou académique.
Les professeurs avaient en effet vécu cette mesure comme une perte de rémunération et une déqualification de leur travail. Vous savez, par ailleurs, comme notre académie a été touchée par les suppressions de postes. De nombreuses réformes (STI, lycée général, lycée professionnel, etc.) ont aggravé la situation.

Les professeurs des collèges et des lycées ont vu leur condition de travail se détériorer par la perte de leur poste, l’augmentation des effectifs par classe, de nouvelles missions imposées sans concertation, voire l’impossibilité définitive d’enseigner dans leur discipline de recrutement.

La manière dont leurs obligations de service seront établies l’année prochaine est encore incertaine et sera surtout différente suivant les établissements. Certains chefs d’établissement ont en effet annoncé leur intention d’appliquer la circulaire, quand d’autres, sans doute pour éviter des situations conflictuelles, affirment qu’ils n’en tiendront pas compte.

Dans le but d’adresser aux professeurs des lycées et collèges de l’académie un signe d’apaisement, et de « renouer la confiance qui a tant fait défaut ces dernières années », comme dit le ministre dans sa lettre aux personnels de l’éducation, nous vous demandons d’inviter officiellement les chefs d’établissement de l’académie à revenir à la lecture des textes réglementaires qui a toujours prévalu, et qui prévaut encore dans la plupart des académies.

C’est-à-dire que :

  • _ l’heure de 1ère chaire doit être retirée du maximum de service des professeurs qui en lycée dispensent 6 heures de cours en 1ère ou terminale, ou au-delà (sauf cours parallèles correspondant aux mêmes examens, programmes, horaires et coefficients relatifs lors des examens qui ne comptent qu’une seule fois).
  • _ la majoration d’une heure du maximum de service exigible est possible si un professeur donne plus de 8 heures de cours devant des élèves issus de classes dont l’effectif est inférieur à 20 élèves. Mais que les demi-groupes, issus de classes dont l’effectif est supérieur à 19, ne peuvent entraîner de majoration. Les décrets ne parlant pas de groupes ou demi groupes, mais de « classes, divisions et sections » et d’ « effectifs de classes ».

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr