Déclaration des élus FO à la CAPA du 9 juin 2011 mutations, avancement et titularisation des personnels de laboratoire au titre de 2011.

vendredi 3 juin 2011


Cette CAPA s’ouvre au moment où le Ministère annonce son plan de fusion des personnels de laboratoire dans le corps des ITRF.
Après le protocole de 2006 qui n’a rien réglé, aujourd’hui le gouvernement compte faire disparaître le corps des personnels de laboratoire de l’éducation nationale pour le fusionner avec celui des ITRF dont le statut est complètement vidé de son sens.
Avec cette fusion, c’est tout le statut qu’est remis en cause !

Pour Force Ouvrière, c’est non.

Force Ouvrière se félicite de l’appel commun FNEC-FP-FO, CGT et FSU pour le retrait du projet de décret.

En ce qui concerne les postes et les mutations :

Nous condamnons la suppression des 16 postes labo pour la rentrée prochaine, qui va dégrader encore plus les affectations et les conditions de travail des personnels (déjà des collègues exercent sur des services partagés sur plusieurs établissements ou plusieurs disciplines), mais également de réduire les possibilités de mutation.

Le projet de fusion dans le corps des ITRF inquiète les personnels de labo à de multiples titres : les collègues perdraient le droit à mutation (remplacé par une embauche sur CV et lettre de motivation) ; nous perdrions aussi la garantie d’un poste en établissement scolaire correspondant au concours de recrutement ( les ITRF sont un cadre d’emploi, et non un statut définissant une fonction et des postes) ; nous pourrions même être affectés sur tout emploi dans un autre ministère.

La fusion dans le corps des ITRF, c’est la menace de la « mobilité des fonctionnaires » et des reconversions forcées, et où ?, dans quelles conditions ?, pour exercer quel métier ?
FO demande au Ministère l’abandon du projet de fusion.

Notre vœu au CTP du 3 février 2011 demandant le maintien des 16 postes labo a été voté à l’unanimité par toutes les organisations syndicales..

Les conditions de rentrée sont inacceptables pour tous les personnels, qui dans toutes les catégories sont frappés par des suppressions massives de postes, et les rejettent. L’administration connaît parfaitement les graves conséquences de ces suppressions de postes, elle en portera seule la responsabilité.

Nous réitérons le vœu voté à l’unanimité par les syndicats présents au CTP du 3 février 2011 demandant l’abandon des suppressions qui vont entraîner comme nous l’avons déjà dit « une réduction des postes offerts aux titulaires…, qui dégrade davantage la qualité du travail rendu aux élèves. »

Pour ce qui concerne nos carrières :

Aujourd’hui la majorité d’entre nous risque de partir en retraite sans promotion de grade ou de catégorie. Cette année, une seule promotion est proposée dans le corps ATL1, le plus important parmi les personnels de laboratoire, ce qui est totalement insuffisant.
FO vous demande d’accorder un contingent de promotions suffisant pour que les collègues qui vont partir à la retraite puissent en bénéficier : les personnels de laboratoire ont droit à la reconnaissance de leur qualification, et de partir à la retraite avec une pension décente.

Concernant les conditions de travail

Nous vous demandons de reconnaître et faire reconnaître au Ministère les tâches de plus en plus lourdes qui pèsent sur les personnels de laboratoire : TP en accompagnement personnalisé, utilisation et maintenance du parc informatique, expériences assistées par ordinateur, dosages et des tests de plus en plus précis et minutieux, préparation des TPE, TIPE, capacités expérimentales, gestion des déchets, préparation des épreuves du BTS.

Le Ministre a réévalué l’an dernier l’IAT au taux 4. Pour FO cela ne fait pas le compte et nous demandons l’alignement de notre IAT sur le taux le plus favorable dans la fonction publique (taux 8), et revendiquons l’augmentation du point d’indice salarial pour tous.

Concernant l’hygiène et la sécurité, FO a obtenu des avancées : stages de formation de gestion des déchets, visites médicales.
Mais restent encore en suspens des questions non encore résolues alors qu’elles mettent notre santé en jeu. Nous déposons un vœu demandant l’accélération de la mise aux normes de tous les laboratoires.

La Secrétaire Générale de l’académie a dit partager certaines de nos demandes lors du dernier CHS. Il nous est aujourd’hui proposè la mise en place d’un groupe de travail avec les élus syndicaux sur les questions d’hygiène et de sécurité des personnels de labo.

Pour FO, la négociation avec la Direction académique doit s’ouvrir d’urgence pour prendre en compte les revendications d’hygiène et de sécurité et de conditions de travail que FO a largement abordé à chaque CHS. Nos revendications sont connues. Nous demandons qu(il y soit enfin répondu.

Vœux soumis à la CAPA par le SNFOLC :

La CAPA des personnels de laboratoire réunie le 9 juin 2011 demande

1) pour l’hygiène et sécurité et la médecine de prévention :

  • - le ramassage du mercure (thermomètres et stock) par des spécialistes.
  • - des radiographies pulmonaires
  • - l’application effective de ce qui a été obtenu suite à notre intervention lors du Comité d’Hygiène et de Sécurité Académique dont nous souhaitons vivement qu’elle ne soit pas remise en question
  • - la mise en place d’une démarche de prévention adaptée afin de renforcer la sécurité des personnels exerçant en laboratoire
  • - l’établissement de la liste des produits interdits dans les laboratoires scolaires

2) pour les postes :

  • - aucune suppression de poste et création de tous les postes nécessaires
  • - aucun poste partagé
  • - le maintien dans tous les laboratoires des cités scolaires avec un minimum de 2 adjoints techniques de laboratoire par discipline
  • - la création dans tous les lycées techniques et post-bac, d’un poste de technicien de laboratoire
  • - l’abandon des stages de formation convoqués pendant les congés scolaires ou hors du service

3) pour la carrière

  • - les avancements de grade au rythme le plus rapide
  • - le rétablissement de la vacation pour l’accompagnement des enseignants stagiaires et débutants
  • - le coefficient de l’IAT au taux 8 le plus favorable dans la fonction publique
  • - le rattrapage du pouvoir d’achat perdu depuis 2000, soit 6% d’augmentation minimum

P.-S.


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr