communiqué FNEC-FP-FO

Courrier à la DGRH : Evaluation et entretien individuel

lettre du 8 février 2011

dimanche 13 février 2011


Madame la Directrice,

Nous souhaiterions pouvoir vous rencontrer au sujet des entretiens professionnels et de l’évaluation des enseignants qui suscitent l’inquiétude de nos collègues.

Les entretiens professionnels sont un élément du dispositif du « pacte de carrière » que monsieur le ministre avait annoncé au CTPM du 1er octobre 2009. Ces entretiens n’ont pas fait l’objet de décret d’application, mais d’un « document technique » que vous avez adressé aux recteurs pour les expérimenter. L’émoi des collègues concernés est considérable d’autant que ces entretiens vont de pair avec leur évaluation. Or, l’évaluation des enseignants doit faire l’objet d’une consultation des syndicats qui n’a pas encore commencé, du moins pour ce qui concerne la FNEC FP-FO.

Lors d’une audience le 2 février dernier, Monsieur FUSTER, conseiller social du ministre, nous a répondu sur cette question que les résultats des entretiens ne seraient pas versés au dossier des collègues, mais pour autant n’auraient pas un caractère facultatif.

Nous souhaiterions que soit rappelé aux recteurs que seule la notation et les procédures habituelles pour chaque corps concerné (PLC, PE, PLP,…) ont un caractère statutaire obligatoire.

Vous dites dans un interview publié ce jour [1] que « le courrier qui a été envoyé dans les établissements était un simple document technique », mais vous ajoutez : « On est d’ailleurs maintenant en plein test » et précisez qu’ « il est clair que si on ne faisait pas ces tests maintenant on perdait un an ». Vous faites par ailleurs état d’« un seul désaccord avec les syndicats sur le fait que les conseillers pédagogiques ou les directeurs d’école pourraient conduire les entretiens. » et vous dites « avoir tenu compte de leur avis ».

Vous convenez que la notation des enseignants du premier degré ne peut être effectuée que par un supérieur hiérarchique que ne sont ni le conseiller pédagogique, ni le directeur d’école, ce que définit le statut.

Mais les inquiétudes de nos mandants ne s’arrêtent pas là.

La double notation pour les enseignants du secondaire matérialise la distinction entre la notation administrative qui évalue la manière de servir et relève du chef d’établissement et la notation pédagogique qui évalue la qualification disciplinaire et la transmission des connaissances qui en découle dans la classe, qui relève de l’inspection pédagogique. Nous souhaiterions que ceci soit aussi rappelé à tous les recteurs.

Veuillez agréer, Madame la Directrice, l’expression de ma haute considération.

Hubert RAGUIN,
Secrétaire Général

Documents joints

Notes

[1L’Expresso du 8 février 2011


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr