SNFOLC

Communiqué SNFOLC du 20 novembre 2012 : Les COP et DCIO avant-garde malgré eux des projets de décentralisation de l’Education Nationale

20 novembre 2012

vendredi 23 novembre 2012

- Communiqué SNFOLC
- Communiqué Communiqué SNES - CGT - SUD - FO


Le SNFOLC se félicite que le SNES, la CGT, SUD avec FO s’adressent en commun au ministre (lettre du 14 novembre) pour lui demander de recevoir l’intersyndicale comme il s’y est engagé, le 12 novembre, lors de la présentation de son avant-projet de loi.

Le 16 novembre au soir, le ministre n’avait toujours pas donné de réponse à la demande de l’intersyndicale. Le SNES, le SNFOLC, la CGT et SUD se sont à nouveau réunis pour adopter ensemble un nouveau communiqué exigeant d’être reçus conformément à l’engagement du ministre.

Pour FO l’unité la plus large réalisée sur ce dossier pour exiger l’abandon du transfert des CIO aux régions et la mise sous tutelle des COP et DCIO, illustre la situation de l’ensemble des personnels face à cet avant-projet de loi.

Depuis plusieurs mois déjà avec la mise en place de la concertation, les rencontres avec les fédérations de l’éducation nationale les 15 et 16 octobre, puis le 12 novembre, le constat est le même : le ministre n’a pu recueillir aucun consensus sur ses projets.

Pour FO toutes les revendications demeurent. Les contre-réformes maintenues et les projets en cours, rien de tout cela ne répond aux revendications des personnels dans les établissements.
Tout au contraire, ce qui est proposé c’est une école du socle où les statuts particuliers, les missions et les obligations de service de chaque corps seraient déclinés localement et encadrés par des conventions tripartites (Etat, établissement, collectivités territoriales).

C’est à cette logique de décentralisation que le ministre veut soumettre nos écoles et nos statuts. Elle sera présentée en janvier 2013 à l’Assemblée nationale.

Les personnels ne veulent pas une « balkanisation » de la République, de l’Ecole, de leur statut, de leurs missions. L’avant projet de loi sur l’Ecole et l’acte III de la décentralisation tournent le dos aux demandes des personnels.

Le ministre doit respecter ses engagements, prendre en compte les revendications des personnels, renoncer à ses intentions.
Pour FO, si le ministre confirmait ses projets, il porterait la responsabilité du conflit.

PDF - 31.3 ko
communique cop_fo_20 _nov_12

========Communiqué SNES - CGT - SUD - FO ======

Préserver la spécificité de l’orientation scolaire et professionnelle des élèves !

Les organisations syndicales SNES (FSU), SNFOLC (FNEC FP-FO), SUD Education, CGT Educ’action ont écrit au Ministre de l’Education Nationale afin d’être reçues rapidement sur la situation des conseillers d’orientation-psychologues, des directeurs et des CIO. Elles attendent une confirmation rapide de l’engagement pris par celui-ci, lors de la dernière négociation du 12 novembre, de leur répondre positivement.

Nos organisations ont fait le constat que sur ce dossier, les propositions ministérielles n’évoluaient pas dans le bon sens, malgré les désaccords de la très grande majorité de la profession. Les dernières déclarations du premier Ministre sur les directions qui devraient être fixées pour le futur Service Public Territorialisé d’Orientation, ont contribué à accroître l’inquiétude des personnels.

Le souci du gouvernement de renforcer la compétitivité des entreprises, ne doit pas, dans le cadre de la réforme de l’Etat et de la décentralisation, conduire à démanteler le service public d’orientation pour les élèves en formation initiale. Le rôle des CIO et de leurs personnels est bien de travailler, au sein de l’Education Nationale, dès le collège, pour que les élèves trouvent du sens à leurs études et des parcours de formation et d’accès à la qualification qui leur conviennent.

L’illusion d’une possible adéquation formation-emploi a été démontrée par les travaux de chercheurs suffisamment souvent, pour qu’on n’utilise pas cette « fausse bonne idée » pour justifier une disparition des CIO de l’Education Nationale, la mise sous double tutelle Etat/ Région des conseillers d’orientation-psychologues et le glissement de leurs missions vers le public des demandeurs d’emploi.

L’intersyndicale des conseillers d’orientation-psychologues et des directeurs de CIO, qui s’est réunie le 16 Novembre, souhaite être entendue par le Ministre.

Elle appelle les personnels à se réunir dans les CIO, à participer aux réunions intersyndicales, pour appuyer ses demandes d’abandon des propositions de transfert des CIO et de mise sous double tutelles des personnels.

Elle appelle les personnels à une semaine de mobilisation début décembre afin d’alerter les parents, les enseignants, les élus, sur les conséquences négatives des mesures prévues, pour l’accompagnement des élèves, la préparation et la réalisation de leurs projets. Des temps forts seront décidés dans les académies, et prendront la forme de rassemblements afin d’interpeller les Recteurs et les présidents de Régions et de réaffirmer la volonté de voir préserver le réseau des CIO dans l’Education nationale.

Si ces demandes n’étaient pas prises en compte, l’intersyndicale serait contrainte d’appeler les conseillers d’orientation-psychologues et les directeurs de CIO à une journée nationale de mobilisation incluant le recours à la grève dès le début du mois de Janvier.

PDF - 385.3 ko
COP_CP_IS 19_11_12

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr