SNFOLC

Collèges du 92 : de nouveau grève et manifestation au ministère mardi 4 février

30 janvier 2014

dimanche 2 février 2014


Ce jeudi 30 janvier 2014, les personnels des collèges & lycées des Hauts-de-Seine, avec leurs organisations syndicales, se sont à nouveau mis en grève, pour réaffirmer l’exigence de dotations ministérielles supplémentaires pour les collèges & lycées des Hauts-de-Seine (a minima 2000 heures) pour faire face à la hausse des effectifs sans dégrader la qualité et l’offre d’enseignement ainsi que le maintien des moyens de l’éducation prioritaire.

Les organisations CGT Educ’Action, FNEC FP FO, FSU, SGEN-CFDT, SUD-Education & SE-UNSA constatent que la mobilisation – loin de s’affaiblir – se poursuit, que la grève s’élargit.

L’Assemblée générale départementale des personnels, qui s’est tenue avec l’intersyndicale unitaire ce matin, a confirmé la détermination du mouvement : près de 120 personnels représentant 16 établissements en grève – dont plusieurs n’étaient pas encore en grève, la semaine dernière – se sont prononcés pour un nouvel appel à la grève, le mardi 4 février, avec manifestation au Ministère.

L’Assemblée générale départementale des personnels, avec l’intersyndicale unitaire, soutient toutes les initiatives locales en cours (Colombes, Gennevilliers, etc.), appelle les personnels à élargir le mouvement selon des modalités qu’ils décideront eux-mêmes, soutient tous les établissements qui reconduisent la grève pour obtenir satisfaction, et appelle les parents d’élèves à rejoindre la mobilisation en participant à toutes les initiatives, à tous les niveaux.

Les organisations syndicales CGT Educ’Action, FNEC FP FO, FSU, SGEN-CFDT, SUD-Education & SE-UNSA condamnent le refus exprimé par M. le Recteur de recevoir une délégation des organisations syndicales et des personnels, cet après-midi. C’est une première dans l’académie de Versailles devant un mouvement de cette ampleur. Elles condamnent les violences policières qui sont intervenues à cette occasion. Il était convenu que M. le Recteur porte la réponse du Ministre aux demandes légitimes des personnels : la seule réponse que les personnels ont obtenu, c’est la répression par les forces de l’ordre. C’est inacceptable !

Ce refus de tout dialogue, cette volonté de ne pas répondre aux demandes légitimes ne peuvent que renforcer la détermination des personnels à poursuivre et élargir le mouvement.

Dans ces conditions, les organisations syndicales CGT Educ’Action, FNEC FP FO, FSU, SGEN-CFDT, SUD-Education & SE-UNSA appellent tous les personnels des collèges & lycées des Hauts-de-Seine à poursuivre le mouvement dès maintenant selon des modalités diversifiées en recherchant l’unité la plus large et les convergences avec les parents.

Elles appellent tous les personnels à la grève, mardi 4 février. Elles appellent tous les personnels & les parents à rejoindre la manifestation à 11h30 (M° Sèvres-Babylone) vers le Ministère. Elles appellent à faire le point et à débattre des suites à donner à la grève en Assemblée générale départementale, à 14h30 (Bourse du travail de Paris – 3, rue du Château-d’Eau).

Ce jeudi 30 janvier 2014, les personnels des collèges & lycées des Hauts-de-Seine, avec leurs organisations syndicales, se sont à nouveau mis en grève, pour réaffirmer l’exigence de dotations ministérielles supplémentaires pour les collèges & lycées des Hauts-de-Seine (a minima 2000 heures) pour faire face à la hausse des effectifs sans dégrader la qualité et l’offre d’enseignement ainsi que le maintien des moyens de l’éducation prioritaire.

Les organisations CGT Educ’Action, FNEC FP FO, FSU, SGEN-CFDT, SUD-Education & SE-UNSA constatent que la mobilisation – loin de s’affaiblir – se poursuit, que la grève s’élargit.

L’Assemblée générale départementale des personnels, qui s’est tenue avec l’intersyndicale unitaire ce matin, a confirmé la détermination du mouvement : près de 120 personnels représentant 16 établissements en grève – dont plusieurs n’étaient pas encore en grève, la semaine dernière – se sont prononcés pour un nouvel appel à la grève, le mardi 4 février, avec manifestation au Ministère.

L’Assemblée générale départementale des personnels, avec l’intersyndicale unitaire, soutient toutes les initiatives locales en cours (Colombes, Gennevilliers, etc.), appelle les personnels à élargir le mouvement selon des modalités qu’ils décideront eux-mêmes, soutient tous les établissements qui reconduisent la grève pour obtenir satisfaction, et appelle les parents d’élèves à rejoindre la mobilisation en participant à toutes les initiatives, à tous les niveaux.

Les organisations syndicales CGT Educ’Action, FNEC FP FO, FSU, SGEN-CFDT, SUD-Education & SE-UNSA condamnent le refus exprimé par M. le Recteur de recevoir une délégation des organisations syndicales et des personnels, cet après-midi. C’est une première dans l’académie de Versailles devant un mouvement de cette ampleur. Elles condamnent les violences policières qui sont intervenues à cette occasion. Il était convenu que M. le Recteur porte la réponse du Ministre aux demandes légitimes des personnels : la seule réponse que les personnels ont obtenu, c’est la répression par les forces de l’ordre. C’est inacceptable !

Ce refus de tout dialogue, cette volonté de ne pas répondre aux demandes légitimes ne peuvent que renforcer la détermination des personnels à poursuivre et élargir le mouvement.

Dans ces conditions, les organisations syndicales CGT Educ’Action, FNEC FP FO, FSU, SGEN-CFDT, SUD-Education & SE-UNSA appellent tous les personnels des collèges & lycées des Hauts-de-Seine à poursuivre le mouvement dès maintenant selon des modalités diversifiées en recherchant l’unité la plus large et les convergences avec les parents.

Elles appellent tous les personnels à la grève, mardi 4 février. Elles appellent tous les personnels & les parents à rejoindre la manifestation à 11h30 (M° Sèvres-Babylone) vers le Ministère. Elles appellent à faire le point et à débattre des suites à donner à la grève en Assemblée générale départementale, à 14h30 (Bourse du travail de Paris – 3, rue du Château-d’Eau).

PDF - 673.6 ko
Communique_de_presse intersyndical_-_vendredi_31_janvier _2014.

Alors que les DHG 2014 entrainent une nouvelle dégradation des conditions de travail dans les établissements, alors que notre point d’indice est gelé depuis 2010, le ministre voudrait casser nos statuts et alourdir notre charge de travail.

Défense du statut, défense de la Sécurité sociale fondée sur le salaire différé

C’est le sens de ses projets de redéfinition des statuts et missions des personnels de l‘Education nationale.
Le ministre a dû reculer, le 12 décembre dernier, en retirant ses projets visant les professeurs de classes préparatoires, suite à leur grève historique et reconduite (plus d’une vingtaine de lycées en grève dans la seule académie de Versailles). Si l’abrogation des décrets de 1950, fixant les obligations règlementaires de service des enseignants, n’est pas à l’ordre du jour pour la rentrée 2014, le ministre entend maintenir le cap pour tous les corps : annualisation des services, suppression des décharges statutaires (ex : heure de première chaire), des tâches non opposables aux enseignants mais qui deviendraient obligatoires. Dans plusieurs dizaines d’établissements de l’académie, les personnels ont exigé : retrait du projet Peillon, maintien des statuts nationaux !

Grève massive dans les établissements des Hauts-de-Seine

Depuis 10 jours, les personnels des collèges & lycées des Hauts-de-Seine avec toutes les organisations syndicales sont en grève pour exiger une dotation horaire ministérielle supplémentaire (2000 heures) pour faire face à l’augmentation des effectifs dans le département (+1500 élèves).

Sans réponse de la part du Ministre, les personnels avec leurs organisations, réunis ce jour en Assemblée générale départementale, ont décidé de reconduire la grève, mardi 30 janvier, avec manifestation au Ministère : ils ont raison !

Dans l’Académie de Versailles, les dotations horaires prévisionnelles entrainent une nouvelle dégradation des conditions de travail dans les établissements. D’ores et déjà, les personnels avec leurs organisations se mobilisent :

  • - Dans l’Essonne, les personnels du lycée Marcel Pagnol (Athis-Mons) sont en grève, pour exiger le rétablissement des 28 heures qui manquent à la DHG et le maintien de toutes les options, de tous les dédoublements ;
  • - Dans le Val-d’Oise, les organisations FO, CGT, SNES et SNEP ont voté un vœu commun au Comité technique départemental du 23 janvier, mettant en cause la DHG, insuffisante pour créer les postes nécessaires ;
  • - Dans les Yvelines, lors du CTSD du 23 janvier, les organisations syndicales ont exigé le maintien des filières FCIL (préparatoires aux concours d’infirmier) et d’une filière STMG menacée de fermeture au lycée de Maurepas.

Les syndicats FO des lycées et collèges de l’Académie de Versailles appellent les personnels à se réunir pour dresser le cahier de revendications (heures, statuts). Sur cette base, les syndicats FO des lycées & collèges de l’Académie de Versailles appellent les personnels à manifester, mardi 4 février.

Communiqué recto-verso :

PDF - 256.1 ko
Communique_academique_ _31_janvier_2014

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr