FGF-FO

Chiffres du chômage : une amélioration en trompe l’oeil ? : communiqué de la FGF-FOdu 25 septembre 2013

25 septembre

jeudi 26 septembre 2013


Selon les derniers chiffres publiés par Pôle Emploi, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi (catégorie A, B et C) en France métropolitaine diminue de 1.3% soit 62.700 demandeurs d’emploi de moins en Août.

Pour autant un certain nombre d’éléments nous invite à la prudence quant à une réelle amélioration de la situation pour les demandeurs d’emploi. Nous constatons que les seniors sont toujours dans une situation difficile face au retour à l’emploi (-0.1% seulement) et que si le chômage de longue durée s’est stabilisé en Août, le chômage de très longue durée (3 ans et plus d’inscription à Pôle emploi) a augmenté (+1% soit 5.000 personnes de plus que le mois précédent).

Notons également que le nombre de demandeurs d’emploi indemnisés par la solidarité nationale (ASS) augmente (+1.4%) ce qui signifie une augmentation du nombre de demandeurs d’emploi en fin de droits à l’assurance chômage alors même que le gouvernement refuse toujours le rétablissement pérenne de l’allocation équivalent retraite (AER) que revendique FO.

Par ailleurs, la baisse relativement significative des entrées à Pôle emploi pour fin de CDD ou de mission d’intérim (-6.9% et -9.5%) pourrait s’interpréter comme le signe d’une légère reprise d’activité économique mais elle illustre surtout une caractéristique du marché du travail que l’Accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 et la loi dite de sécurisation de l’emploi n’ont pas réussi à combattre à savoir justement la précarité et l’instabilité des emplois par l’utilisation de contrats précaires en lieu et place du contrat à durée indéterminée.

Force Ouvrière s’interroge également sur l’explosion des « cessations d’inscription pour défaut d’actualisation » (+38.8% d’un mois sur l’autre). 77.500 personnes ont ainsi été retirées des listes de Pôle Emploi sans que l’on puisse déterminer ce qu’ils sont devenus, s’ils ont repris un emploi ou pas.

Si la légère amélioration de la situation de jeunes demande à être confirmée, celle des seniors s’aggrave au fil de mois et confirme l’opposition de Force Ouvrière à l’allongement de la durée de cotisation pour bénéficier d’une retraite voulue par le gouvernement et notre mobilisation du 15 octobre 2013.


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr