SNFOLC

Calendriers INTER 2013 : mouvements spécifique et inter-académique - Déclaration SPEN

21 février 2013

jeudi 21 février 2013, par Corinne Masino

  • - Calendrier mouvements spécifiques : 24 janvier - 1er au 8 février 2013
    - Déclaration du SNFOLC à l’ouverture du GT SPEN 2013.
  • - Calendrier du mouvement INTER : nouvelles dates : du 5 au 15 mars 2013.

Ces calendriers sont susceptible de modifications.

Les collègues qui ont déjà envoyé leur dossier au SNFOLC auront communication de leur résultat à l’issue de la tenue de la commission ayant examiné leur discipline, par téléphone, et par courrier.

Si vous souhaitez être tenu informé, communiquez votre dossier de candidature au SNFOLC national.

Mail : snfolc.national@fo-fnecfp.fr


CALENDRIER INTER 2013 par corps :

Le ministère a modifié les dates des commissions d’affectation.

mardi 5 mars Ouverture - EPS
mercredi 6 mars Certifiés & agrégés
jeudi 7 mars Certifiés & agrégés
vendredi 8 mars CPE - Certifiés & agrégés - PEGC
lundi 11 mars Certifiés & agrégés
mardi 12 mars PLP
mercredi 13 mars PLP
vendredi 15 mars COP - CDIO

Les barres 2013 seront mises en ligne.

===============================================

CALENDRIER Mouvement Postes spécifiques 25-01-12
jeudi 24 janvier GT voeux et barèmes INTER et mouvement SPECIFIQUE : DCIO - ONISEP - DRONISEP - INETOP
Vendredi 1er février - CSTS Chaires sup, Agrégés, Certifiés
- MOUVEMENTS SPECIFIQUES Chaires sup, Agrégés, Certifiés
Lundi 4 février - CHEFS DE TRAVAUX Agrégés - Certifiés - PLP
- PLP requérant des compétences pro particulières
Mardi 5 février - SECTIONS INTERNATIONALES Chaires sup, Agrégés, Certifiés
- MOUVEMENTS SPECIFIQUES Chaires sup, Agrégés, Certifiés
Mercredi 6 février CPGE Chaires sup, Agrégés, Certifiés
Jeudi 7 février CPGE Chaires sup, Agrégés, Certifiés
Vendredi 8 février CAPN INTER et SPECIFIQUE : DCIO, ONISEP, DRONISEP

Déclaration du SNFOLC aux Groupes de Travail des Mouvements Spécifiques 2013 - 1er février 2013

Les affectations sur les postes spécifiques nationaux sont très attendues des collègues candidats. Ils se sont préparés à exercer dans des postes exigeants, de haute technicité. Or certains postes seront retirés car bloqués, ou fermés, et d’autres ajoutés tardivement, trouveront difficilement des candidats.
Les collègues ont préparé avec sérieux leur dossier, mettant en avant leurs titres et diplômes et leur parcours professionnel. Or beaucoup n’ont pas reçu d’avis, ni de leur chef d’établissement, ni du corps d’inspection. Nous vous interrogerons donc en séance.

Des collègues candidats sur plusieurs spécialités de BTS n’ont pu en saisir qu’une sur I-Prof, et ont donc transmis à leur rectorat des dossiers papiers. Nous vous demandons de les prendre en considération.

Ces groupes de travail d’affectation sur les postes spécifiques nationaux vont se dérouler dans un contexte d’attaques sans précédent contre les enseignants et les élèves, et donc, les postes.

Les enseignants candidats aux postes spécifiques nationaux sont en majorité des collègues agrégés.

Or l’agrégation est menacée de disparition car elle n’est pas prévue dans les Ecoles Supérieures de Professorat et d’Education. La réforme de la formation et du recrutement des enseignants, au travers du Master d’enseignement et la refondation de l’Ecole, ont pour conséquences la remise en cause du concours de recrutement des agrégés pour l’Université.

Le SNFOLC ne peut l’accepter.

Les élèves inscrits au Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles verraient leurs classes transférées aux Universités, autonomes, et confrontées aux plus grandes difficultés budgétaires. Les élèves vont subir des conséquences financières avec des frais inscriptions, s’ajoutant aux coûts d’inscription aux concours.

Pour les enseignants : au-delà des conférences ponctuelles, les échanges des services pour les cours et les colles, remettraient en cause les statuts et obligations de services, tant des enseignants du second degré que pour ceux de l’université.

Le SNFOLC demande le maintien des professeurs de CPGE avec leurs élèves dans les lycées.

Les élèves de Brevet de Techniciens Supérieurs sont menacés par le transfert des formations professionnelles aux régions. C’est le développement de l’apprentissage au détriment des formations sous statut scolaire et des diplômes nationaux.

Le SNFOLC demande le maintien des élèves de BTS dans le cadre de l’Education Nationale.

Pour le SNFOLC, ces dispositions s’intègrent à l’ensemble de l’entreprise de « Refondation de l’Ecole », qui se caractérise par la territorialisation de l’Education Nationale, la remise en cause des obligations de service, et notamment des décrets de 50, et la poursuite de la réforme du lycée de Monsieur Chatel.

C’est pourquoi le SNFOLC, avec l’interfédérale de l’éducation : FO, CGT, SUD, CNT, FAEN, appelle à la grève le 12 février 2013 :

Pour une amélioration des conditions de travail et de rémunération,
Pour l’abandon du projet de loi d’orientation sur l’école,
Pour l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires.

===============================================


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr