CPE : où est-il passé ?

vendredi 21 janvier 2011


Si on se donne la peine d’établir la liste des mesures gouvernementales édictées pour, en principe, faire face aux difficultés rencontrées dans les établissements, on débouche sur un surprenant constat :

-CLAIR et préfet des études pas de CPE supplémentaires
-SIVIS, démarches diagnostic de sécurité pas de CPE supplémentaires
-EMS, équipes mobiles de sécurité pas de CPE supplémentaires
-Policier référent, pas de CPE supplémentaires.
-ERS, établissement de réinsertion scolaire pas de CPE supplémentaires
-Réforme des procédures disciplinaires pas de CPE supplémentaires
-Loi Ciotti sur l’absentéisme pas de CPE supplémentaires

Et toujours le même nombre de postes aux concours, 200, avec moitié moins de candidats. Il faut dire que la mise en place de la mastérisation et l’entrée directe des CPE dans le « métier » avec, au mieux une décharge horaire de 4 heures sur un emploi du temps de 35 heures, pas toujours respecté, ne fait pas un tabac !

C’est en lien avec ces différents dispositifs qui nient le rôle spécifique des CPE que FO se tourne à nouveau vers le ministère et l’inspection vie scolaire. Comment accepter une situation où, systématiquement, se trouve effacée la place des CPE ?


SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr