SNFOLC

CPE : « Bon à tout faire » ! Communiqué SNFOLC du 13 mars 2014 + fiches du GT 7 du 12 mars 2014

13 mars 2014.

dimanche 16 mars 2014


Le groupe de travail concernant les CPE (GT 7) s’est à nouveau réuni le 12 mars. Le nouveau projet transmis par le ministère aggrave encore la situation. C’est bien en profondeur que le ministre veut modifier les missions des CPE sous prétexte d’actualisation de la circulaire de 1982 qui comme les décrets de 1950 pour les enseignants du second degré est considérée comme « trop ancienne ».

De fait le ministre introduit dans les nouvelles missions des CPE tout le contenu de la loi Peillon de refondation de l’école et le référentiel commun des professeurs et CPE.

Le ministre voudrait bien se prévaloir d’un « accord historique » avec les organisations syndicales. FO ne s’inscrit pas dans ce cadre et a refusé d’ajouter des missions aux missions alors que les CPE croulent sous le travail, ont des conditions de travail qui se dégradent chaque jour, sont sous pression perpétuelle. Les 35 heures par semaine ne sont pas respectées.

Les missions qui seraient données aux CPE font le lien celles données aux professeurs dans les missions liées à l’enseignement ou aux missions complémentaires dans le projet de refonte de leurs obligations de service. Le CPE deviendrait « le cadre de maîtrise » intermédiaire avec le chef d’établissement pour faire appliquer toutes ces missions.

La dite « actualisation » de la circulaire de 1982 et donc sa suppression conduirait à une déferlante de missions :

  • - instances (CA, CESC, conseil pédagogique, conseils de classe, CVL, MDL) où la participation des CPE deviendrait obligatoire,
  • - projets divers (citoyenneté, vie de classe, décrochage, diagnostic de la vie éducative, projets socioculturels, lien avec les associations, transition entre les cycles, lutte contre les discriminations, tutorat, suivi individuel, rôle de conseil avec les gestionnaire, etc.), où l’engagement de chacun et de tous est demandé,
  • - empiètement sur les missions des autres personnels (suivi des élèves à tous égards, sanctions, familles, orientation, CDI, AS, infirmière, internat, demi-pension, encadrement des personnels, etc) pour mutualiser les corps et aboutir à des missions identiques pour tous.

Toutes les activités d’un établissement sont énoncées dans le projet. Tout ce que le CPE aurait à faire est codifié dans les moindres détails. Tout devient potentiellement obligatoire et déclinable localement.

La suppression de la circulaire de 1982 c’est donc pour le CPE : la fin de sa liberté pédagogique, des 35 heures inscrites à l’emploi du temps qui deviennent purement et simplement inapplicables

Le cadre d’un statut national et d’obligations de services et missions codifiées et limitées serait remplacé par une liste sans fin débouchant sur un engagement individuel permanent découlant des projets locaux se traduisant par une multitude de fonctions et d’actions hors des missions statutaires actuelles.

On nous dit que le « Cpe est un Cadre » et à ce titre un concepteur... Il en aurait à l’évidence les inconvénients (des horaires plus codifiés) mais pas la paie ! En réalité il s’agit de le transformer en « bon à tout faire », au nom de la mise en place du socle de connaissances et de compétences. Il s’agit aussi de valider par le biais de la vie scolaire, des missions nouvelles à tous les personnels et en particulier aux CPE et aux professeurs.

Le 18 mars à l’appel de FO, CGT, FSU, Solidaires tous en grève contre le pacte d’austérité,

Pour défendre les salaires, exiger leur augmentation,

Pour que le projet Peillon contre nos statuts, ne voie pas le jour,

Pour défendre nos postes et les créations nécessaires,

Pour défendre la sécurité sociale, pour le maintien des cotisations patronales sur la branche famille.

Le SNFOLC appelle tous les personnels à se réunir dans tous les établissements pour décider et organiser la grève sur nos revendications ; il les appelle à adopter tout de suite des prises de position : les projets Peillon de modifications des missions et des statuts dans tous les corps sont inacceptables, ils ne doivent pas voir le jour, nous exigeons le retrait de ces projets.

Liste infinie de « missions » en lieu et place des 35 heures et des missions actuelles !
Maintien de la circulaire de 1982 !
La « circulaire missions » CPE vu par Peillon….au recto….

CPE transformé en « bon à tout faire ». Prenons position contre la suppression de la circulaire de 1982.

Nouvelles missions des CPE liste ci-dessous non exhaustive.


Maintien de la circulaire de 1982 !

PDF - 143 ko
CPE_comm_SNFOLC13_mars_2014
PDF - 150 ko
12-3_Fiche_GT7_CPE_fiche1 entree_en_discussion

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr