SNFOLC

COP-DCIO/ Psychologues scolaires : première fusion de corps confirmée. 5 novembre 2014

5 novembre 2014

samedi 8 novembre 2014


Le dernier Groupe de Travail ministériel (GT 14) relatif au recrutement et à la formation des
psychologues confirme la constitution d’un corps commun de COP et de psychologues scolaires qui
seraient demain recrutés dans un même concours avec une option dite premier degré
« développement des apprentissages », une autre, « développement et conseil en orientation scolaire
et professionnelle ».

C’est une première dans les corps du second et du premier degré de l’éducation nationale, une fusion
de deux corps distincts dont le champ initial d’intervention n’est pas identique.
Cela pose immédiatement des problèmes non seulement pour les futurs recrutés, mais aussi pour les
DCIO et COP actuellement en fonction :

- Le nouveau psychologue est interchangeable, il peut donc intervenir en tout lieu,
l’admissibilité commune vise à l’interchangeabilité des lieux d’exercice après titularisation.

- Le lieu d’affectation à venir n’est pas défini d’avance dans la mesure où la compétence
orientation est dévolue aux régions dans l’acte III de la décentralisation. Le nouveau cadre
statutaire entérine la mise sous tutelle de la région des services propres de l’éducation
nationale.

- Pour obliger les DCIO et les COP actuels à s’inscrire totalement dans la loi de Refondation de
l’Ecole Peillon, votée par certains, refusée par FO et sa confédération, le nouveau
psychologue doit : participer à l’école inclusive ; mettre en oeuvre la continuité école-collège.
Nul doute que ces missions nouvelles seront rendues obligatoires pour les COP et DCIO
actuels ;

- A la faveur de la fusion, les missions sont calées sur la loi de Refondation et les décrets
quotidiennement publiés alors qu’ils suscitent la colère des personnels se voyant assignés des
tâches et des missions nouvelles opposées à leur statut actuel. Pour le ministère, l’école du
socle doit s’appliquer partout et par tous !

- Le nouveau psychologue du secondaire serait aussi chargé du décrochage scolaire alors que
cette mission n’incombe au COP que très indirectement ; cette mission relevant jusqu’à
présent de la responsabilité des chefs d’établissements ou des DCIO « chefs des plateformes ».

- Encore une fois, à la faveur de ce nouveau corps, est entériné leur passage à la région puisque
la mission décrochage est de la responsabilité de la région à partir du 1er janvier 2015….

A ces conséquences pratiques dans la modification des missions actuelles, ajoutons, qu’avec ce
nouveau texte sur le recrutement : seuls ceux qui auront un master complet de psychologie pourront
devenir stagiaires que ce soit pour le concours externe ou le concours interne ! La masterisation qui
épargnait jusqu’à présent les COP entre de plain pied. FO depuis 2009 se prononce contre.
Cerise sur le gâteau, le ministère annonce un nouveau Groupe de Travail ministériel pour aborder la
construction de ce nouveau corps (déroulement de carrière, obligation réglementaire de service,
indemnités.).

Le SNFOLC appelle les COP et DCIO à exprimer leur refus de la modification statutaire, de la
disparition des DCIO, des COP, contre le corps unique.

FO défend et défendra en toute circonstance les collègues contre la volonté ministérielle de détruire
les statuts.

En votant Force Ouvrière vous élirez des représentants qui défendront avec détermination vos droits
et votre statut national.

16 décembre : rassemblement national à Paris organisé par Force Ouvrière pour le retrait du pacte de responsabilité et nos revendications Etape pour préparer la grève interprofessionnelle et une manifestation nationale
PDF - 56.6 ko
COP_comm_SNFOLC 6_nov_2014

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr