Communiqués

Après la grève du 31 janvier

8 février 2012

vendredi 10 février 2012


Réforme de l’évaluation des enseignants

Si le Ministre présente les textes au
Comité Technique Ministériel, le SNFOLC et le SNETAA-FO
proposent d’appeler dans l’unité à la grève nationale

Le 31 janvier, les personnels de l’enseignement ont démontré en se mettant massivement en
grève et en manifestant à 20 000 à Paris leur volonté d’obtenir immédiatement le retrait du projet
d’évaluation ainsi que des suppressions de postes.

Le SNFOLC et le SNETAA-FO constatent, dans ce contexte, que le SGEN-CFDT, qui n’avait pas
appelé à la grève le 15 décembre et le 31 janvier, a renoncé à signer avec le ministère « la plate-forme
destinée à cadrer le nouveau dispositif d’appréciation de la valeur professionnelle des enseignants. »
Cette « plate-forme » était destinée à être signée par les organisations syndicales pour leur faire
endosser le projet ministériel de réforme. Aucune organisation syndicale n’apportera donc sa
signature, le SNFOLC et le SNETAA-FO s’en félicitent.
Pour le SNFOLC et le SNETAA-FO, le gouvernement doit enfin entendre la demande unanime
des personnels : il doit retirer ses projets de décret statutaire et d’arrêté sur l’évaluation. Il doit
renoncer à cette réforme.

Les grèves des 15 décembre et du 31 janvier ont montré que l’action commune des
organisations syndicales sur des revendications claires est efficace : retrait du projet de réforme de
l’évaluation, annulation des suppressions de postes. Ces revendications demeurent totalement
d’actualité.

Le SNFOLC et le SNETAA-FO se retrouvent dans la proposition de la FNECFP FO, adressée à
toutes les fédérations syndicales de l’enseignement, d’une délégation commune au ministère de
l’Education sur ces revendications.
Moins que jamais les personnels n’accepteront un passage en force du ministre par
l’inscription des projets de réforme de l’évaluation à l’ordre du jour du Comité Technique Ministériel.
Si le Ministre décidait de passer outre, le SNFOLC et le SNETAA-FO proposent d’appeler, dans
l’unité d’action, à la grève nationale pour le retrait des projets le jour du CTM.

Le SNFOLC et le SNETAA-FO proposent à tous les personnels de se réunir dès à présent en AG
dans les établissements secondaires, à prendre les initiatives nécessaires pour exiger le maintien de
tous les postes dans les établissements, et à s’adresser au Ministre :

Retirez le projet de réforme de l’évaluation,
Annulez les suppressions de postes.

PDF - 64.6 ko
SNFOLC et SNETAA-FO action_commune 8 fevrier 2012
Communiqué commun FO/SNPI-FSU
Des délégations du SNPI-FSU (Michel GONNET, SG – Paul DEVIN, SGA – J.Cl. SACHET, Trésorier), du SNUDI-FO (Norbert Trichard, SG - Catherine DELARUE, SN), du SNFOLC (Jacques PARIS, SG) se sont rencontrées le 06/02/2012.

Les deux organisations ont échangé sur le projet relatif à l’évaluation professionnelle des enseignants que le ministère veut faire passer en force. Elles ont constaté de nombreuses convergences d’analyses sur ce sujet. Elles réaffirment leur ferme opposition à ce projet qui transformeraient profondément le statut des enseignants et le métier de l’inspection. Elles en demandent le retrait.

--
Michel GONNET
Secrétaire général du SNPI-FSU
PDF - 189.5 ko
communiqué_commun FO / SNPI-FSU.

Lettre du SNUDI-FO
à Sébastien SIRH
Secrétaire général du SNUipp-FSU

Cher camarade,

Le succès de la grève et de la manifestation nationale du 31 janvier a confirmé la mobilisation des
personnels pour obtenir le retrait du projet de décret sur l’évaluation des enseignants et l’annulation des
suppressions de postes.

Après avoir dû reculer une première fois à l’occasion de la grève du 15 décembre, il est certain que le
ministre doit prendre en compte cette mobilisation des personnels.
D’autant plus que, comme tu le sais,
le SGEN-CFDT a décidé finalement de ne pas signer le protocole d’accord qu’il avait accepté.

Le ministre se retrouve donc seul.

Dans ce contexte, nous ne pouvons écarter la possibilité que le ministre fasse le choix de tenter de passer
en force et d’inscrire son projet à l’ordre du jour du CTM du mois de mars.

Dans cette hypothèse cela nécessiterait que nous ayons une expression commune, au moins de nos
organisations respectives, pour confirmer la mobilisation et l’amplifier pour le retrait du projet de décret
sur l’évaluation des enseignants et l’annulation des suppressions de postes.

Cette proposition est d’autant plus d’actualité que le 31 janvier, dans nombre de départements, mais
aussi lors de la manifestation nationale, nous nous sommes retrouvés au coude à coude pour défendre
ces deux revendications.

Je suis à ta disposition pour discuter de notre proposition de rencontre.
Salutations syndicales

Norbert Trichard
Secrétaire général

PDF - 394.9 ko
snudi-courrier_à_S-Sirh-snuipp-fsu

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr