snfolc

Allègement des programmes en histoire-géographie : l’arbre ne doit pas cacher la forêt ! Communiqué SNFOLC du 12 septembre 2013

12 septembre 2013

jeudi 12 septembre 2013


Le CSE qui se réunit le 19 septembre aura à son ordre du jour des projets d’aménagement des programmes d’histoire-géographie en classe de troisième et de terminale (séries L, ES et technologiques).
C’est un fait que dans le cadre des horaires actuels, les programmes sont infaisables.

Mais le projet soumis au CSE valide toujours la réforme du lycée Chatel maintenue par V. Peillon !
Ces modifications introduites ne doivent pas conduire à éluder les revendications des personnels en cette rentrée 2013.

Si le ministre revoit certains programmes sous le prisme de l’allègement, et non des horaires hebdomadaires, les professeurs d’histoire-géographie sont pourtant les premiers à regretter le volume horaire alloué à l’enseignement de leurs disciplines, dans le cadre des contre-réformes successives dont la réforme Chatel des lycées – maintenue par le ministre V. Peillon – qui privilégie TPE, accompagnements personnalisés, enseignements d’exploration… et a conduit à une baisse significative des horaires à vocation disciplinaire.

Par exemple, même après le rétablissement de l’histoire-géo en Terminale S, l’horaire professeur global en Première S et Terminale S reste inférieur d’une heure à ce qu’il était avant la réforme Chatel (4,5 heures au lieu de 5,5 heures).

Par ailleurs, le ministre déclare dans le Journal du Dimanche (8 septembre 2013), « Les programmes tels qu’ils sont conçus sont trop lourds, sans lien avec le socle et les évaluations, peu adaptés aux connaissances d’aujourd’hui, pas assez organisés et progressifs, mélangeant sans distinction l’essentiel et l’accessoire. Nous allons revoir les programmes du cours préparatoire jusqu’à la terminale. »

S’agit-il d’ouvrir une véritable réflexion sur le rétablissement d’un enseignement disciplinaire, structuré et progressif ? A l’évidence, en mettant au premier plan le socle de compétences, on peut craindre qu’au contraire le contenu disciplinaire de l’enseignement de l’histoire-géographie ne soit affaibli.

C’est dans ce contexte que FO maintient ses revendications : abandon du socle de compétences, rétablissement des horaires disciplinaires sacrifiés, restitution des postes supprimés et respect intégral du statut des personnels de l’Education Nationale.

Montreuil, le 12 septembre 2013

PDF - 149.6 ko
communique_Histoire_ geo

SNFOLC - 6, rue Gaston Lauriau 93513 Montreuil Cedex
Tél. : 01 56 93 22 44 - Fax : 01 56 93 22 42
Heures de permanences : 9h - 12h30 et 14h - 18h du lundi au vendredi
snfolc.national@fo-fnecfp.fr